Netflix en difficulté va réduire ses dépenses de 300 millions de dollars cette année

Tout ne se passe pas comme prévu pour le géant du streaming américain. Netflix va devoir réduire ses dépenses en 2023. Une décision qui intervient alors que les équipes de la plateforme ont repoussé la nouvelle politique de restriction du partage des mots de passe - censée être lancée au premier trimestre - faute de pouvoir en mesurer les conséquences. Car la simple annonce de cette future restriction, en avril 2022, avait fait perdre un million d'utilisateurs à la plateforme en l'espace de quelques mois à peine, rappelle Forbes. Fait marquant pour le leader du streaming, qui n’avait jusqu’alors jamais connu de pertes d’abonnés.

Depuis, Netflix a regagné ses déserteurs et ne compte pas renouveler l’expérience, d’autant plus dans le contexte ultra compétitif actuel du streaming. La restriction du partage des mots de passe, une première fois repoussée à février dernier, semble donc à nouveau avoir été remise à plus tard. La stratégie apparaît pourtant payante sur le papier : en interdisant la possibilité de prêter son compte à des utilisateurs “fantômes”, c’est-à-dire qui ne payent pas d’abonnements, la plateforme devrait gagner en nombre d’inscriptions et donc faire entrer plus d’argent. Mais tout ceci n’est qu’hypothèse.

Selon les informations du Wall Street Journal, la direction de Netflix tablerait, en attendant de trouver une solution au problème, sur d’autres domaines de réduction des coûts, à l’instar de son empreinte immobilière ou du montant de ses abonnements. Pas de gel (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit agricole attaqué sur son soutien à TotalEnergies en Afrique
La note de Casino sabrée par Fitch, la dette inquiète
Iliad (Free) : le bénéfice net en chute libre au premier trimestre
CAC 40 : la Bourse de Paris sous pression, la Fed reste ferme face à l'inflation
Bourse : Thales, le géant de la high-tech et de la défense, a-t-il encore du potentiel ? Le conseil