NBA: "je veux continuer sur ma lancée", prévient Wembanyama, désigné rookie de l'année

Le Français Victor Wembanyama s'adresse aux journalistes après avoir reçu son prix de rookie de l'année de la NBA à San Antonio (Texas), le 11 mai 2024 (SUZANNE CORDEIRO)
Le Français Victor Wembanyama s'adresse aux journalistes après avoir reçu son prix de rookie de l'année de la NBA à San Antonio (Texas), le 11 mai 2024 (SUZANNE CORDEIRO)

Le phénomène du basket français Victor Wembanyama a affirmé qu'il cherchait déjà à tirer parti de sa remarquable première saison après avoir reçu officiellement son trophée de rookie de l'année de la NBA samedi.

"Ce n'est pas suffisant", a-t-il déclaré. "Je veux continuer sur ma lancée et faire savoir à chacun qu'il fait partie de la famille et de l'histoire".

Wembanyama a souligné que cette récompense convoitée en NBA représentait les progrès que lui et ses coéquipiers des San Antonio Spurs avaient réalisés tout au long de la saison.

Le joueur de 20 ans a ajouté que la cérémonie de remise du trophée, qui s'est déroulée au Planétarium Scobee de San Antonio en présence d'enfants de sa ville d'adoption, reflétait parfaitement l'accueil chaleureux qu'il avait reçu au Texas.

"Je pense que recevoir ce trophée ici, avec des fans, des enfants, et tout le monde heureux d'être là, c'est aussi une bonne sensation pour moi et une bonne représentation de l'amour que nous avons ressenti tout au long de l'année", a-t-il expliqué.

Wembanyama a été choisi à l'unanimité comme rookie de l'année, remportant les 99 votes de la première place après une saison au cours de laquelle il a réalisé une moyenne de 21,4 points, 10,6 rebonds, 3,9 passes décisives, 3,6 tirs bloqués et 1,2 interceptions par match, ce qui est un record dans la ligue.

Tout au long de cette première campagne exceptionnelle, Wembanyama a affirmé qu'il se concentrait davantage sur l'évolution de l'équipe des Spurs que sur d'éventuelles récompenses individuelles.

"J'avais la responsabilité de mon équipe et le défi de rester dominant et utile à l'équipe, tout en demeurant en bonne santé", a-t-il rappelé. "Pour moi, c'était plus important que cela".

Les Spurs, en pleine reconstruction, ont terminé avec un bilan de 22 victoires pour 60 défaites, mais Wembanyama s'est dit convaincu que l'accent mis sur les efforts collectifs plutôt que sur l'ajout de stars leur permettrait de se relever dans les saisons à venir.

bb/dh/smr