Publicité

NBA: Stephen Curry, héros éternel des Warriors, crucifie Phoenix

Stephen Curry, héros des Warriors samedi en NBA, a offert la victoire aux siens face aux Phoenix Suns de Kevin Durant à San Francisco (Lachlan Cunningham)
Stephen Curry, héros des Warriors samedi en NBA, a offert la victoire aux siens face aux Phoenix Suns de Kevin Durant à San Francisco (Lachlan Cunningham)

D'un tir magnifique à une seconde de la fin du match, Stephen Curry a offert une victoire et un espoir aux Golden State Warriors face aux Phoenix Suns samedi en NBA.

A 35 ans (36 en mars), après 14 saisons à San Francisco, quatre titres NBA (2015, 2017, 2018 et 2022) et deux récompenses de MVP (2015 et 2016), Stephen Curry continue de tutoyer l'excellence, et d'entretenir la flamme vacillante d'une franchise sur le déclin, endeuillée et en difficulté cette saison.

Samedi, Curry a dégainé un tir magnifique pour atteindre 30 points et faire gagner ses Warriors face aux Phoenix Suns de Kevin Durant (113-112).

A trois secondes du terme, les "Dubs" sont menés de deux points: sur un engagement, Curry est trouvé par une passe difficile, derrière lui, qu'il parvient tout de même à attraper. Malgré la défense de Bradley Beal et Devin Booker, le shooteur fou se retourne et déclenche loin derrière la ligne à trois points pour trouver la cible et faire exploser le Chase Center, avant de s'accroupir et de hurler sa joie face à ses fans, pour qui il est une sorte de divinité.

"Mon amour du jeu me donne l'énergie, peu importe ce qu'il se passe. Je suis béni", a sobrement commenté la star.

- Neuf pour Cleveland -

Les Warriors ont continué à trembler après le tir de leur sauveur, mais les Suns de Kevin Durant (24 points) et Devin Booker (32 points) n'ont pu convertir une dernière action avec 0,6 seconde à disputer.

Stephen Curry agit cette saison comme une bouée de sauvetage pour ses Warriors qui remontent avec ce succès à la 10e place de la conférence Ouest, en position de dernier barragiste, eux qui se remettent tout juste du décès le 17 janvier de leur assistant-coach Dejan Milojevic.

Plombée par les mauvais gestes de son aboyeur Draymond Green (déjà deux fois suspendu cette saison), par la blessure de son meneur All-Star Chris Paul depuis début janvier (fracture de la main gauche), et par des joueurs pas à leur niveau (Andrew Wiggins, Klay Thompson), cette équipe en déclin s'est relancée ces derniers jours en enchaînant quatre succès (six en sept matches).

Une épreuve les attend lundi avec un déplacement à Salt Lake City, là où Dejan Milojevic avait fait un arrêt cardiaque il y a trois semaines, lors d'un dîner au restaurant avec des membres de l'équipe.

En plus de l'hommage, l'enjeu sportif est réel, puisque le Jazz d'Utah talonne San Francisco au classement, et se pose en concurrent pour les places en play-offs.

A Toronto, les Cleveland Cavaliers ont continué leur magnifique série avec un 9e succès, fruit d'un travail collectif (8 joueurs à plus de 10 points) qui conforte leur deuxième place à l'Est.

Privés de Joel Embiid, les Philadelphia 76ers ont eux retrouvé la victoire après quatre défaites, en dominant les faibles Washington Wizards (119-113).

Les San Antonio Spurs de Victor Wembanyama (21 points, 4 rebonds) ont enchaîné un 7e revers à Brooklyn (123-103), alors que Luka Doncic (32 points) a largement aidé Dallas à écraser Oklahoma City (146-111), qui perd sa deuxième place à l'Ouest au profit des Los Angeles Clippers, vainqueurs face à Détroit (112-106).

rg/juf