Publicité

NBA: "Il me manque", soirée Kobe Bryant chez les Lakers

La statue de Kobe Bryant lors d'une cérémonie d'inauguration à la Crypto.com Arena le 8 février 2024 à Los Angeles, Californie. (RONALD MARTINEZ)
La statue de Kobe Bryant lors d'une cérémonie d'inauguration à la Crypto.com Arena le 8 février 2024 à Los Angeles, Californie. (RONALD MARTINEZ)

Les Los Angeles Lakers ont révélé une statue à l'effigie de leur ancienne star Kobe Bryant, mort il y a un peu plus de quatre ans, et multiplié les hommages à l'occasion d'une soirée NBA placée sous le signe du "Black Mamba".

Bras et index droits levés vers le ciel, la sculpture de Kobe Bryant rend hommage à la pose du joueur lors de sa sortie du parquet le 22 janvier 2006, après avoir inscrit 81 points face à Toronto. Une soirée record et une orgie offensive en bon résumé de la "Mamba mentality", agressivité et envie de gagner décuplées par l'ego démesuré du champion.

"Ce moment n'est pas que pour Kobe mais pour tous ceux d'entre vous qui l'ont supporté durant des années", a déclaré sa veuve Vanessa Bryant à l'occasion d'une cérémonie tenue sous une grande tente blanche devant quelques dizaines d'invités. Vanessa Bryant a succédé au perchoir aux légendes Kareem Abdul-Jabbar et Phil Jackson, l'ancien entraîneur de Michael Jordan aux Chicago Bulls puis de Kobe Bryant aux Lakers.

Kobe Bryant, cinq fois champion NBA et 18 fois All-Star, avait trouvé la mort à l'âge de 41 ans avec sa fille Gianna, 13 ans, et sept autres personnes dans un accident d'hélicoptère le 26 janvier 2020 près de Los Angeles. Il avait pris sa retraite sportive en 2016.

- "Passion" -

La statue érigée jeudi devant la Crypto.com Arena, ancien Staples Center, ne restera pas seule longtemps puisque deux autres statues de "Kobe", dont une avec sa fille Gianna, viendront s'ajouter dans le futur autour de l'enceinte.

Peu après la cérémonie, les Lakers ont perdu face aux champions en titre, les Denver Nuggets (114-106).

Malgré un excellent Anthony Davis (32 points, 9 rebonds) et l'éternel LeBron James (25 points, 9 rebonds), les Angelenos n'ont pas réussi à tuer le match dans les dernières minutes, superbes, à la façon du "Black Mamba". En face, Jamal Murray (29 points, 11 passes) et Nikola Jokic (24 points, 13 rebonds, 9 passes) ont été plus saignants dans les instants décisifs.

La franchise avait distribué des t-shirts floqués du N.8 à tous les supporters, et a diffusé des vidéos d'hommage à Bryant pendant chacun des nombreux temps morts de la soirée.

"Kobe est la raison même de ma passion pour les Lakers. Je suis né la même année que lui et mon fils est né le jour de son anniversaire, le 23 août, donc on lui a donné Kobe en deuxième prénom", a expliqué à l'AFP Juan Catalan, fan des Lakers âgé de 45 ans.

"J'ai rencontré Kobe une fois, ça a été un des plus beaux jours de ma vie, dit-il en pointant une photo sur son téléphone. Il me manque beaucoup. J'ai été ému par les vidéos diffusées ce soir."

- "Modèle" -

Parmi ses jeunes héritiers chez les Lakers, l'arrière Austin Reaves décrit l'ancienne star comme "un modèle". "Je vois ce qu'il représente, pas seulement pour les gens mais pour le jeu, le basket."

Champion au talent et à l'éthique de travail reconnus, Kobe Bryant avait été accusé de viol en 2003 par l'employée d'un hôtel. L'affaire s'était conclue sans procès, avec un arrangement financier et les excuses publiques du joueur, qui avait toujours affirmé que la relation avait été consentie.

Ailleurs en NBA, les Golden State Warriors ont confirmé jeudi leur embellie avec un succès net à Indianapolis (131-109), avec 42 points de Stephen Curry. Les Cleveland Cavaliers ont eux remporté un 8e match consécutif en dominant Brooklyn (118-95).

Luka Doncic s'est signalé pour Dallas avec 39 points et 11 passes pour un succès sur les New York Knicks (122-108), qui avaient transféré dans la journée le Français Evan Fournier aux Detroit Pistons.

rg/ole