Publicité

Le n°1 de l'homéopathie Boiron va-t-il remonter durablement en Bourse ? Le conseil

Boiron n’a pour le moins pas profité de la bonne santé du marché d’actions français depuis le début de l’année. Alors que le CAC 40 affiche un gain enviable de 14% depuis début janvier, l’action Boiron perd près de 22%, à l’heure où ces lignes sont écrites. Pour autant, le cours de Bourse a profité de la publication le 28 avril de comptes trimestriels encourageants. Déjà, l’exercice 2022 “n’avait pas déçu”, avec un beau redressement du volume d’activité, une forte croissance (+35,6%) du chiffre d’affaires de la branche OTC (produits sans ordonnance, en libre accès), une contribution très positive des lancements de nouveaux produits (+29,3%) et une forte hausse des résultats, juge Catherine Vial, de la Financière d'Uzès, interrogée par Capital. Et ce, même si les attentes moyennes des analystes financiers étaient un peu plus ambitieuses.

Le chiffre d’affaires annuel de Boiron est ressorti à 534 millions d’euros (+17,4% dont +32% à périmètre et changes constants), malgré un nouveau recul de la branche HNC (médicaments homéopathiques à nom commun, sans indications thérapeutiques) en France (-9,9%). Le résultat opérationnel courant s’élève à 55,3 millions d’euros (+18%) et 10,4% du chiffre d’affaires (+0,1 point), tandis que “le résultat net est positif, à 44,7 millions d’euros (+56%), après la baisse du taux d’imposition”, note la gérante. Au bilan, la trésorerie nette reste élevée, à 237 millions d’euros, mais “sans l’espoir d’une opération de croissance externe (une acquisition) (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le géant de l’assurance Axa porté par la hausse des primes
Newmont nouveau n°1 des mines d’or et de cuivre, le rachat de Newcrest est “une formidable opportunité”
Bourse : dividendes, rachats d’actions… les actionnaires du CAC 40 gâtés en 2022
CAC 40 : la Bourse attend l'issue des négociations sur la dette des Etats-Unis
Reprise de Casino : Teract tend la main au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky