MotoGP: vainqueur en Allemagne, Bagnaia prend la tête du championnat à Martin

Le pilote de Ducati Francesco Bagnaia fête sa victoire au Grand Prix MotoGP d'Allemagne sur le circuit du Sachsenring le 7 juillet 2024. (Radek Mica)
Le pilote de Ducati Francesco Bagnaia fête sa victoire au Grand Prix MotoGP d'Allemagne sur le circuit du Sachsenring le 7 juillet 2024. (Radek Mica)

Le pouvoir change de main en MotoGP: l'Italien Francesco Bagnaia a remporté dimanche le Grand Prix d'Allemagne et a pris la tête du championnat à l’Espagnol Jorge Martin, victime d'une chute en toute fin de course alors qu'il menait.

Sur le court tracé du Sachsenring (3,7 km), parcouru dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, la victoire semblait promise à Martin : parti en pole position, le pilote Ducati-Pramac comptait plus d'une demi-seconde d'avance sur son poursuivant Bagnaia à quelques instants de l’arrivée... avant de tomber dans l'avant-dernier tour de course.

"Je n'arrive pas encore à expliquer ce qu'il s'est passé", a reconnu le Madrilène quelques dizaines de minutes après avoir chuté. "J'ai été surpris, je contrôlais assez bien, le rythme était rapide, je pilotais parfaitement", a-t-il poursuivi devant des dizaines de journalistes.

Si cette chute a offert à Bagnaia une 4e victoire consécutive en GP-, elle a surtout permis au pilote officiel Ducati de reprendre la tête des opérations au général pour la première fois depuis mars. Le Transalpin de 27 ans compte désormais 10 points d'avance sur Martin au championnat.

"Ca n'a pas été facile", a reconnu Bagnaia. Quatrième sur la grille, en tête de la course dès le deuxième tour avant de progressivement rétrograder jusqu'à la 3e place, il s'est  finalement imposé pour la 24e fois de sa carrière dans l'élite.

- Phénoménal Marquez -

Le double champion du monde en titre a devancé les frères Marquez, équipiers chez Ducati-Gresini - la superstar Marc, deuxième ayant devancé Alex, troisième à l'issue de ce neuvième rendez-vous (sur 20) de la saison.

"Etre avec mon frère sur le podium, quel sentiment incroyable!", a savouré à l'arrivée Marc Marquez, accompagné pour la première fois de sa carrière de son cadet (arrivé dans l'élite en 2020) sur le podium.

Parti d'une lointaine 13e place, le sextuple champion du monde de MotoGP a encore assuré le spectacle en piste en jouant notamment des coudes avec un surprenant Franco Morbidelli (Ducati-Pramac) pour le gain de la 4e place, avant de prendre l'ascendant sur l'Italien, puis Alex Marquez. En Allemagne, "MM.93" vient égaler sa meilleure performance de la saison.

Détenteur du record de victoires sur le Sachsenring (8 succès dans la catégorie MotoGP), l'Espagnol - qui s'est refait une santé au sein de sa nouvelle équipe Ducati-Gresini qu'il a rejointe début 2024 - avait une chance ce week-end d'améliorer sa marque.

Mais le Catalan de 31 ans a connu un début de week-end compliqué, fait de problèmes avec sa machine et de chutes.

Vendredi, il est lourdement tombé après être passé par-dessus son guidon lors des essais qualificatifs, se cassant l’index gauche et souffrant d'une "grosse contusion à la cage thoracique". Il avait toutefois terminé 6e de la course sprint samedi après-midi.

- Trêve estivale -

Considéré comme l'un des plus grands espoirs du MotoGP depuis Marquez, le jeune espagnol Pedro Acosta - qui court encore après sa première victoire dans l'élite pour sa première saison-, avait une dernière chance ce week-end de battre l'un des records de son illustre compatriote en devenant le plus jeune à s'imposer dans la catégorie reine. Raté pour le pilote de l'équipe française GasGas-Tech3 qui a franchi la ligne d'arrivée 7e.

Le Français Fabio Quartararo (Yamaha), champion du monde 2021, a décroché la 11e place après être parti 14e pour son 100e départ en MotoGP. Son compatriote Johann Zarco a terminé 17e au guidon de sa modeste Honda-LCR.

Si, pour le premier, la course "a été bien mieux qu'attendue" - cultivant l'espoir que le reste de la saison "sera meilleur" -, pour Zarco, c'est surtout la frustration d'un zéro pointé au championnat qui a fait réagir le Cannois (seuls les 15 premiers marquent des points). "J'ai perdu trop de temps au début de la course, ensuite ça n'a pas été facile de revenir", a-t-il expliqué.

Le GP d'Allemagne était le dernier rendez-vous de MotoGP avant la trêve estivale. Le paddock retrouvera le chemin des circuits le week-end du 4 août pour le GP de Grande-Bretagne, sur le légendaire tracé de Silverstone.

hdy/jld