Publicité

MotoGP: Jorge Martin s'impose au Portugal, le prodige Pedro Acosta 3e

Le podium du GP du Portugal de MotoGP dimanche 24 mars, avec le vainqueur, l'Espagnol Jorge Martin (au centre), le deuxième, l'Italien Enea Bastianini (à gauche) et le stupéfiant troisième, le tout jeune Espagnol Pedro Acosta, qui monte sur la troisième match dès son deuxième GP dans la catégorie reine. (PATRICIA DE MELO MOREIRA)
Le podium du GP du Portugal de MotoGP dimanche 24 mars, avec le vainqueur, l'Espagnol Jorge Martin (au centre), le deuxième, l'Italien Enea Bastianini (à gauche) et le stupéfiant troisième, le tout jeune Espagnol Pedro Acosta, qui monte sur la troisième match dès son deuxième GP dans la catégorie reine. (PATRICIA DE MELO MOREIRA)

L'Espagnol Jorge Martin (Ducati-Pramac) a remporté le Grand Prix du Portugal, deuxième manche sur 21 de la saison de MotoGP, dimanche sur le circuit de l'Algarve à Portimao.

Martin, qui s'était élancé en troisième position, a devancé l'Italien Enea Bastianini (Ducati) et le surprenant rookie espagnol Pedro Acosta (Gasgas-Tech3), qui décroche le premier podium de sa carrière dans la catégorie reine dès son deuxième Grand Prix.

A trois tours de l'arrivée, le double champion du monde en titre italien Francesco Bagnaia (Ducati), qui pointait en cinquième position, a percuté le sextuple champion du monde espagnol Marc Marquez (Ducati-Gresini) qui tentait de le doubler, provoquant la chute des deux pilotes qui ont perdu de précieux points dans la course au titre mondial.

Maverick Vinales (Aprilia), vainqueur du sprint samedi, a occupé la deuxième place durant presque toute la course, mais il a eu un problème à l'entame du dernier tour et a chuté après le premier virage.

Ces chutes en série en fin de course ont bouleversé le reste du classement et ce sont les deux KTM du Sud-Africain Brad Binder et de l'Australien Jack Miller qui ont terminé au pied du podium, devant l'Italien Marco Bezzecchi (Ducati-VR-46).

Le Français Fabio Quartararo (Yamaha) a finalement pris une belle septième place, alors que son compatriote Johann Zarco (Honda-LCR), en difficulté tout le week-end, a arraché presque malgré lui le point dévolu au quinzième de la course.

Martin, troisième du sprint samedi, a pris la tête dès le départ du Grand Prix pour ne plus jamais la lâcher et a réalisé une très bonne opération comptable dimanche puisqu'il s'empare de la tête du championnat du monde avec respectivement 18 et 21 points d'avance sur Binder et Bastianini.

"Aujourd'hui je n'ai eu aucun problème. Je suis parti très vite, j'ai essayé de gérer les pneus mais je savais que je devais accélérer. Ca fait du bien de gagner à nouveau", a savouré le Madrilène après son sixième succès en MotoGP.

Bagnaia, en revanche, est relégué au quatrième rang avec 37 unités au compteur, devant l'inattendu Acosta (28) et Marc Marquez (27).

"Il n'y a rien à redire aujourd'hui, l'équipe a fait un travail phénoménal", s'est félicité le prodige espagnol juste après une émouvante accolade avec Hervé Poncharal, le patron français de son équipe: "J'avais une moto parfaite. On doit encore s'améliorer à plein d'endroits, notamment en sprint, mais aujourd'hui il n'y a pas que le rouge de Ducati sur le podium, il y a le rouge de Tech3 ! Premier podium pour moi, c'est super".

nb/cpb/