MotoGP: Bagnaia remporte le sprint du GP d'Italie

Le pilote Ducati Francesco Bagnaia, double champion du monde en titre (en tête) a remporté la course sprint du GP d'Italie de MotoGP le 1er juin 224 sur le circuit du Mugello (Marco BERTORELLO)
Le pilote Ducati Francesco Bagnaia, double champion du monde en titre (en tête) a remporté la course sprint du GP d'Italie de MotoGP le 1er juin 224 sur le circuit du Mugello (Marco BERTORELLO)

Le double champion du monde en titre Francesco Bagnaia (Ducati) a remporté samedi la course sprint du GP d'Italie, septième manche sur 20 de la saison de MotoGP, alors que le leader au championnat, l'Espagnol Jorge Martin (Ducati-Pramac), est tombé.

Sous le soleil toscan, l'Italien, qui a mené de bout en bout, a devancé les Espagnols Marc Marquez (Ducati-Gresini) et Pedro Acosta (Gasgas-Tech3).

Devant des milliers de tifosi massés autour du superbe circuit du Mugello, le Turinois a pris la tête dès le premier virage et a ensuite magnifiquement géré son avance. Une semaine après avoir chuté dans le dernier tour du sprint en Catalogne alors qu'il était leader, le Transalpin n'a, cette fois, pas flanché.

"C'est incroyable, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir durant chacun des tours. Le rythme de la moto a été très bon durant toute la course, et gagner devant ce public fantastique est génial. Je suis amoureux de ce public!", s'est enthousiasmé Bagnaia.

Grâce à la chute de Martin, qui était alors troisième, il réduit à 27 points l'écart au classement du championnat avec l'Espagnol. Marquez fait également une bonne affaire et pointe au troisième rang, à 32 longueurs de son compatriote.

"Le rythme de la moto est vraiment très bon. J'avais une bonne place sur la grille, quatrième, mais mon départ n'a pas été très bon. Les sensations sur la moto ont été très bonnes et j'espère me battre encore pour le podium lors du Grand Prix" dimanche, a déclaré le Catalan.

Quelques heures après l'annonce de sa signature pour plusieurs saisons avec l'équipe officielle KTM, qu'il rejoindra en 2025, le prodige Pedro Acosta a décroché son cinquième podium de la saison en 13 courses (2 en Grand Prix et 3 en sprint).

L'Italien Franco Morbidelli (Ducati-Pramac) a pris une surprenante quatrième place, devant l'Espagnol Maverick Vinales (Aprilia) et le Sud-Africain Brad Binder (KTM).

L'Italien Fabio Di Giannantonio (Ducati-VR46) a terminé septième sous les yeux de son patron Valentino Rossi, toujours adulé par les fans, alors que les Espagnols Alex Marquez (Ducati-Gresini), Aleix Espargaro (Aprilia) et Raul Fernandez (Aprilia-Trackhouse) ont complété le Top 10.

Il n'y a en revanche pas eu de miracle pour les Français, qui s'élançaient à l'arrière de la grille: Fabio Quartararo (Yamaha) a chuté lourdement en début de course après avoir été percuté par le Portugais Miguel Oliveira (Aprilia-Trackhouse), qui n'a pas été sanctionné pour son dépassement non maîtrisé, alors que Johann Zarco (Honda-LCR) a pris la 15e place et se consolera en finissant devant les autres Honda.

nb/cyj