Mort du général Georgelin: l'hommage national de Macron à un "serviteur exemplaire"

Mort du général Georgelin: l'hommage national de Macron à un "serviteur exemplaire"

"Jean-Louis Georgelin n'était que volonté". Emmanuel Macron a prononcé ce vendredi matin un hommage national au militaire qu'il avait choisi pour superviser la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Décédé la semaine dernière à 74 ans lors d'une randonnée dans les Pyrénées, le général Georgelin était aussi connu pour avoir été chef d'État-major des Armées sous Nicolas Sarkozy et chef de l'état-major particulier de Jacques Chirac.

"Jean-Louis Georgelin fut un serviteur exemplaire", a salué Emmanuel Macron, décrivant "un bourreau de travail" et un "meneur d’homme" à la voix "rocailleuse".

Un "amoureux du patrimoine"

"Amoureux du patrimoine", Jean-Louis Georgelin savait "redonner du lustre en posant la lumière du jour sur les merveilles du passé", a dépeint Emmanuel Macron en évoquant sa mission de superviser les travaux de Notre-Dame.

Après l'incendie de la cathédrale, "il avait passé la nuit incrédule et meurtri", a raconté le président, rappelant que l'homme qui dirigeait les sapeurs-pompiers, le général Gallet, "était l'un de ses anciens élèves de Saint-Cyr".

"Lorsque je lui ai confié le destin de ce chantier colossal, presque impossible, il n'exprima qu'une chose: sa volonté de servir", a poursuivi le chef de l'État, en rappelant la "foi" catholique du gradé.

"Le 8 décembre 2024", date de la réouverture de la cathédrale Notre-Dame, nous penserons à vous", a déclaré le président de la République.

"Nous entendrons votre voix forte, déterminée, revenue d'outre-tombe mais toujours là. Voix patriote, voix de la France (...) Alors, nous pourrons vous dire merci. Adieu, mon Général", a-t-il conclu en s'adressant au défunt.

Les funérailles du général Georgelin seront célébrées le 31 août dans son village natal d'Aspet, en Haute-Garonne.

Article original publié sur BFMTV.com