Publicité

Mondiaux de patinage: victoire de l'Américain Ilia Malinin

L'Américain Ilia Malinin porte sa médaille d'or remportée aux Championnats mondiaux de patinage à Montréal, au Canada, le 23 mars 2024 (Geoff Robins)
L'Américain Ilia Malinin porte sa médaille d'or remportée aux Championnats mondiaux de patinage à Montréal, au Canada, le 23 mars 2024 (Geoff Robins)

L'Américain Ilia Malinin s'est imposé samedi lors des Championnats du monde de patinage artistique à Montréal, avec un programme libre dantesque lors duquel il a réalisé un quadruple axel.

Le champion du monde junior de 2022 de 19 ans a terminé allongé sur la glace après cette performance historique. Il a battu son record personnel devant le public du Centre Bell conquis et qui l'a longuement ovationné debout.

Il est le seul patineur à avoir jamais réalisé cette figure en compétition. Il a obtenu une note totale de 333,76 points.

Il est suivi par le Japonais Yuma Kagiyama (309,65 points) et l'immense surprise est venue de la troisième place du Français Adam Siao Him Fa qui n'était que 19e à l'issue du programme court mercredi.

C'est sur la musique de la série à succès Succession qu'Ilia Malinin, âgé de seulement 19 ans a fait étalage de son talent, enchaînant à la perfection les quadruples (axel, lutz, salchow).

"Ces dernières semaines, j'ai eu tellement de problèmes que, mentalement et physiquement, il m'était très difficile de venir ici", a déclaré le champion américain peu après sa victoire.

"Mais le fait de vous voir tous m'encourager tout au long du programme m'a aidé. Je veux remercier tous ceux qui, dans le public m'ont soutenu. C'est grâce à cela que j'ai pu gagner", a ajouté le patineur.

Ce dernier est entraîné par ses parents, d'anciens patineurs qui ont porté les couleurs de l'Ouzbékistan.

- Chute -

Grosse déception en revanche pour le double tenant du titre le Japonais Shoma Uno. Ce dernier avait pris une avance confortable après le programme court mais se retrouve au pied du podium samedi après une chute et plusieurs maladresses.

Il est derrière le Français Adam Siao Him Fa, auteur d'un spectaculaire retour. Complètement passé à côté de son programme court (19e), le Français a réussi sa deuxième partie de compétition, enflammant le public avec une performance impressionnante et débordante d'énergie.

Le Français a même pris le risque d'être sanctionné de plusieurs points en réalisant un spectaculaire salto arrière, élément pourtant interdit.

Quelques heures plus tôt, les Américains Madison Chock et Evan Bates ont été sacrés champions du monde de danse sur glace pour la deuxième année consécutive.

Invaincus cette saison, Chock et Bates ont été battus dans le programme libre, mais l'avance qu'ils avaient obtenue vendredi dans la danse rythmique leur a été suffisante pour remporter le titre en l'absence des champions olympiques Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron qui font une pause dans leur carrière.

Avec un score cumulé de 222,20 points, ils ont devancé les Canadiens Piper Gilles et Paul Poirier (219,68 pts), vainqueurs du programme libre samedi.

Les Italiens Charlène Guignard et Marco Fabbri, double champions d'Europe et médaillés d'argent l'an dernier, ont récolté le bronze (216,52 pts).

"On a tout donné sur la glace et on a fait tout ce qu'on a pu, donc on est satisfaits et comblés", a réagi Evan Bates.

A 31 et 35 ans, les deux patineurs basés à Montréal remportent la cinquième médaille mondiale de leur carrière, après treize ans de vie commune sur la glace.

Le couple, qui a prévu de se marier cet été, était devenu l'an dernier le tandem le plus âgé à être sacré au niveau mondial.

Tentés par la retraite après leur premier titre, ils avaient finalement décidé de repartir pour une saison. Interrogé sur la suite qu'ils comptent donner à leur carrière, Bates a donné un petit indice: "Je pense que tant qu'on a le même état d'esprit et qu'on est en bonne santé, on va continuer tant qu'on peut."

tib/am