Publicité

Mondiaux de patinage: les Américains Chock et Bates conservent leur titre en danse sur glace

Les patineurs américains Madison Chock et Evan Bates sur le podium après avoir remporté la médaille d'or lors des championats du monde de danse sur glace à Montréal (Canada) le 23 mars 2024. (Geoff Robins)
Les patineurs américains Madison Chock et Evan Bates sur le podium après avoir remporté la médaille d'or lors des championats du monde de danse sur glace à Montréal (Canada) le 23 mars 2024. (Geoff Robins)

Les Américains Madison Chock et Evan Bates ont été sacrés champions du monde de danse sur glace pour la deuxième année consécutive, samedi aux Mondiaux de patinage artistique de Montréal.

Invaincus cette saison, Chock et Bates ont été battus dans le programme libre, mais l'avance qu'ils avaient obtenue vendredi dans la danse rythmique leur a été suffisante pour remporter le titre.

Avec un score cumulé de 222,20 points, ils ont devancé les Canadiens Piper Gilles et Paul Poirier (219,68 pts), vainqueurs du programme libre samedi.

Les Italiens Charlène Guignard et Marco Fabbri, double champions d'Europe et médaillés d'argent l'an dernier, ont récolté le bronze (216,52 pts).

"On a tout donné sur la glace et on a fait tout ce qu'on a pu, donc on est satisfaits et comblés", a réagi Evan Bates.

A 31 et 35 ans, les deux patineurs basés à Montréal remportent la cinquième médaille mondiale de leur carrière, après treize ans de vie commune sur la glace.

Après Queen dans la danse rythmique, c'est Pink Floyd qui les a inspirés pour leur programme libre, dansé sur la thématique du temps qui passe.

Le couple, qui a prévu de se marier cet été, était devenu l'an dernier le tandem le plus âgé à être sacré au niveau mondial.

Tentés par la retraite après leur premier titre, ils avaient finalement décidé de repartir pour une saison. Interrogé sur la suite qu'ils comptent donner à leur carrière, Bates a donné un petit indice: "Je pense que tant qu'on a le même état d'esprit et qu'on est en bonne santé, on va continuer tant qu'on peut."

En l'absence des champions olympiques Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron qui font une pause dans leur carrière, les deux couples français ont réalisé deux performances solides et démontré de vrais progrès sur l'ensemble de la compétition.

Douzièmes l'an passé, Evgenia Lopareva et Geoffrey Brissaud se sont ainsi glissés cette année en 8e position avec 200,28 points.

"On a patiné comme on l'avait prévu, avec de l'émotion et de l'intention. Je pense qu'on est satisfaits", a réagi Geoffrey Brissaud, qui fêtait ses 26 ans ce samedi.

Loïcia Demougeot et Théo Le Mercier ont eux gagné trois rangs pour décrocher la 11e place (190,00 pts). "On est encore jeunes, on a déjà beaucoup travaillé et il nous reste encore beaucoup de travail donc j'espère qu'on va continuer sur ce chemin."

dif-tib/jld