Publicité

Masters ATP : Novak Djokovic au septième ciel

Et un record de plus pour Novak Djokovic: le N.1 mondial a fini l'année 2023 en beauté en remportant pour la septième fois les Masters ATP dimanche à Turin (Italie).

Le Serbe Novak Djokovic pose avec le trophée du Masters ATP après sa victoire en finale contre l'Italien Jannik Sinner, à Turin le 19 novembre 2023. (Tiziana FABI)
Le Serbe Novak Djokovic pose avec le trophée du Masters ATP après sa victoire en finale contre l'Italien Jannik Sinner, à Turin le 19 novembre 2023. (Tiziana FABI)

"Djoko" qui co-détenait le record de victoires dans l'épreuve avec le Suisse Roger Federer (6), a brisé le rêve de Jannik Sinner et de tout un pays, en proie cette semaine à une bruyante "Sinnermania".

Alors qu'il pouvait devenir à 22 ans le premier Italien à inscrire son nom au palmarès du "tournoi des Maîtres" et signer le plus retentissant succès de sa jeune carrière, Sinner est brutalement revenu sur terre.

Djokovic, 36 ans, l'a étouffé et a dominé la finale en deux sets 6-3, 6-3 et une heure et 44 minutes.

Les deux joueurs s'étaient déjà affrontés en phase de poules et leur duel d'une grande intensité avait tourné en faveur du plus jeune après trois heures et neuf minutes de jeu 7-5, 6-7 (5/7), 7-6 (7/2).

Cette fois, le Serbe a été intraitable avec un adversaire qui, en battant le Danois Holger Rune dans un dernier match de groupe sans enjeu pour lui, lui avait permis de rejoindre le dernier carré.

Très agressif en retours et profitant de la nervosité de Sinner, il a pris le service de l'Italien dès le 4e jeu pour mener 3-1, puis 5-2, avant d'empocher le premier set en 38 minutes.

La deuxième manche débutait de la pire des façons pour Sinner: le N.4 mondial perdait d'entrée son service sur un jeu blanc.

Il s'est bien offert deux balles de debreak à 3-2, mais Djokovic les a annulées avec autorité, puis a remporté le titre sur sa première balle de match sur le service de Sinner.

"L'une de mes meilleures saisons"

"C'est très spécial de remporter ce titre, c'est probablement l'une de mes meilleures saisons, je suis très content et très fier de mes deux derniers matches", a commenté Djokovic.

"J'ai réussi une semaine phénoménale", a-t-il insisté.

L'année 2023 restera en effet l'une des plus abouties de la carrière de Djokovic avec notamment des records et statistiques qui ont marqué les esprits et l'histoire du tennis.

Il a remporté trois des quatre tournois du Grand Chelem (Open d'Australie, Roland-Garros, US Open), échouant en finale du quatrième face à Carlos Alcaraz, à Wimbledon, pour totaliser 24 titres majeurs, plus qu'aucun homme et autant que l'Australienne Margaret Court.

Dès son premier match de la semaine, remporté face à Rune, il s'était déjà offert deux records, en étant assuré de terminer pour la 8e fois de sa carrière à la première place mondiale et d'atteindre le chiffre inédit des 400 semaines sur le trône de N.1 mondial.

Et ce n'est pas fini.

Après son sacre à Turin, il compte désormais 98 titres ATP à son palmarès et entrevoit le chiffre extraordinaire des 100 tournois gagnés que seuls Federer (103) et l'Américain Jimmy Connors (109) ont dépassé en simple.

Sinner qui, invaincu jusque là, pouvait empocher un chèque de 4,8 millions de dollars (4,4 M EUR) en cas de succès dimanche, est passé à côté de sa finale, manquant ses rares occasions de faire douter Djokovic, notamment dans le 2e set.

Mais l'Italien a montré, de l'avis notamment du Russe Daniil Medvedev qu'il a battu en demi-finale, qu'il avait "tout pour remporter des titres du Grand Chelem et viser la première place mondiale".

VIDÉO - Masters 1000 Paris-Bercy : "Cette semaine est très spéciale", confie Djokovic après sa victoire