Publicité

Marine Le Pen veut instaurer une « déclaration des droits des nations et des peuples »

Marine Le Pen vise-t-elle déjà l’élection présidentielle de 2027 ? À la rentrée politique du Rassemblement national (RN) samedi à Beaucaire (Gard), la présidente des députés RN a fait une proposition étonnante, de grande envergure. Elle souhaite instaurer une « déclaration des droits des Nations et des peuples » afin de se protéger des « excès de pouvoir d’organismes supranationaux ou de structures commerciales ».

Si les termes restent flous, Marine Le Pen veut remettre au goût du jour la déclaration universelle des droits de l’Homme adoptée par l’ONU en 1948. Dans son viseur, l’Union européenne, mais aussi les grands groupes privés dont les Gafam (Google, Amazon, Meta/Facebook, Apple, Microsoft), « qui peuvent intervenir directement dans les choix des Nations, la vie des Nations et donc la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Car selon elle, « les grandes menaces ne proviennent pas obligatoirement uniquement des États ».

Un projet « avec l’ensemble des Nations du monde »

Il s’agit ainsi de « sacraliser des droits, à côté de ceux de la déclaration des droits de l’Homme », notamment « la sécurité » ou « la défense des intérêts vitaux des peuples ». Marine Le Pen affirme qu’une « proposition de loi constitutionnelle » sera déposée par le RN, dans l’espoir qu’elle se transforme ensuite en « résolution votée par le Parlement européen ».

À lire aussi Présidentielle 2027 : Marine Le Pen donnée en tête au premier tour selon un dernier sondage

Marine Le Pen es...


Lire la suite sur LeJDD