Médine aux journées d’été d’EELV : les maires écologistes de Bordeaux et Strasbourg annulent leur présence

Alors que la polémique autour de la venue du rappeur Médine aux journées d’été d’EELV enfle, les premières défections arrivent. Lundi, le journal L’Express révélait que les maires écologistes de Bordeaux, Pierre Hurmic, et de Strasbourg, Jeanne Barseghian, n’iront pas au Havre cette semaine.

« Médine a une position trop ambiguë sur l’antisémitisme », selon une porte-parole de la maire de Jeanne Barseghian. Une allusion au récent tweet de l’artiste controversé, qui a relancé les accusations récurrentes à son encontre en qualifiant l’essayiste Rachel Khan, juive et petite-fille de déportés, de « resKHANpée » dans un message sur X (ex-Twitter).

À lire aussi Médine aux journées d’été d’EELV : Roland Lescure annule sa venue

Le rappeur avait présenté ses excuses pour cette « formule pas adaptée, qui a certainement dû heurter des personnes ». L’édile alsacienne « avait plaidé pour l’annulation de la participation » du rappeur aux journées d’été du parti écologiste, « mais ce n’est pas l’option qui a été retenue », a ajouté sa porte-parole.

« L’antisémitisme, d’où qu’il vienne, est une infamie à combattre »

Du côté de la Gironde, Pierre Hurmic s’est lui fendu d’un bref communiqué pour annoncer qu’il « resterai (t) aux côtés des Bordelais cette semaine » pour cause de canicule, tout en affirmant « l’antisémitisme, d’où qu’il vienne, est une infamie à combattre ». « Nous avons trop de défis à relever pour nous disperser dans de vaines polémiques », a estimé le maire de B...


Lire la suite sur LeJDD