Location meublée : voici comment être exonéré d'impôt

Un duo. Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, et la ministre chargée des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l'Artisanat et du Tourisme, Olivia Gregoire, ont présenté mercredi 31 mai, dans les Landes leur feuille de route 2023-2025 pour “améliorer l’emploi des travailleurs saisonniers”. Un plan gouvernemental qui repose en grande partie sur le développement de l’accès au logement des saisonniers. Un problème qui, ces dernières années, tourne de plus en plus au casse-tête pour ces travailleurs nomades.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur de crédit immobilier

Parmi les mesures défendues par l’exécutif, l’une concerne directement les propriétaires immobiliers. “Pour encourager les propriétaires privés à mettre en location leur logement au profit de travailleurs saisonniers”, la majorité présidentielle a voté, en loi de finances pour 2023, le maintien de l’exonération d’impôt sur le revenu appliquée au produit de cette location, et ce, jusqu’au 15 juillet 2024. Contacté par Capital, le cabinet de la ministre Olivia Grégoire indique qu’un bilan de la mesure va être tiré à l'issue de l'été. S’il s’avère positif, la prorogation de cet avantage fiscal jusqu’à l’été 2025 devrait être inscrite au projet de loi de finances qui sera discuté à l’automne.

Pour rappel, l’exonération d’impôt sur le revenu des loyers issus d’une location à un travailleur saisonnier est inscrite à l’article 35 bis du Code général des impôts (CGI). Pour en bénéficier, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite