Lituanie : La sécurité face à la Russie au cœur de la présidentielle ce dimanche

SCRUTIN - Les sondages donnent au président sortant Gitanas Nauseda une avance confortable sur les autres candidats dont la Première ministre Ingrida Simonyte

La guerre en Ukraine va être dans de nombreuses têtes en Lituanie au moment de choisir son bulletin. Les Lituaniens votent ce dimanche pour le premier tour de l’élection présidentielle à l’issue d’une campagne dominée par les questions de défense, Vilnius cherchant à renforcer sa sécurité face à la Russie voisine.

Le pays balte de 2,8 millions d’habitants, une ex-république soviétique qui jouxte l’exclave russe très militarisée de Kaliningrad, craint d’être la prochaine cible si Moscou devait gagner sa guerre contre l’Ukraine. « La compréhension de la menace russe par la Lituanie est unanime et incontestable, et les principaux candidats s’accordent dessus », résume ainsi Linas Kojala, directeur du Centre d’études sur l’Europe de l’Est à Vilnius.

Un pays dans l’UE et l’Otan

Les sondages donnent au sortant, Gitanas Nauseda, un ancien banquier de 59 ans, une avance confortable sur les sept autres candidats, parmi lesquels figurent la Première ministre Ingrida Simonyte et un avocat connu, Ignas Vegele.

Le président lituanien codirige, avec le gouvernement, la politique étrangère et participe aux sommets de l’UE et de l’Otan. Il doit consulter le gouvernement et le Parlement pour la nomination des plus hauts fonctionnaires.

Si les trois principaux candidats s’accordent(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Guerre en Ukraine : Poutine menace encore, la Russie frappée à la frontière
Guerre en Ukraine : Les forces nucléaires stratégiques russes sont « toujours » en alerte, prévient Poutine
Guerre en Ukraine : Bientôt des détenus pour gonfler les rangs de l’armée