Ligue 2: Annecy hausse le ton et accuse Rodez de "tricherie élaborée"

Contrairement à la Ligue 1, la Ligue 2 n'est pas (encore) terminée. Compte tenu des évènements survenus à Bordeaux en marge de la rencontre opposant les Girondins à Rodez, trois clubs ne savent pas encore dans quelle division ils évolueront la saison prochaine : Bordeaux, Rodez et Annecy.

En effet, avec les évènements survenus à Bordeaux, les Girondins risquent un retrait de points sur cette saison et/ou la prochaine et également un risque de huis clos partiel ou total sur un ou plusieurs matchs. Une défaite sur tapis vers n'est pas à exclure. Un sort qui serait fatal à Annecy. Le club haut-savoyard serait ainsi relégué en National. En attendant la décision de la commission des compétitions de la LFP qui aura lieu ce lundi, Annecy, dont le sort dépend de l'issue du match Bordeaux-Rodez, a tenu à mettre la pression sur la LFP via son président Sébastien Faraglia en attaquant le RAF: "Notre Club est avant tout respectueux des valeurs véhiculées dans le sport et qu’aucune violence sur un terrain ne doit donc avoir lieu. La Ministre a parfaitement raison sur ce point. Par contre, profiter d’événements extérieurs pour en tirer profit comme le maintien de son club, en trahissant le football, est aussi contraire à l’éthique sportive. Nous n’accepterons pas que Rodez gagne sur tapis vert ce match car il s’agit de la forme de tricherie la plus élaborée, ce qui est très grave. Qu’il gagne sur le terrain, et nous les féliciterons comme nous l’avons fait pour nos concurrents qui sont aujourd’hui maintenus."

"Demander réparation de notre préjudice financier à Rodez"

Le club d'Annecy a même pris les devants et ira au bout des procédures : "C’est pourquoi les actionnaires que je représente, et moi-même, avons décidé que si Annecy était relégué, nous avons d’ores et déjà missionné notre Cabinet d’avocats pour demander la réparation de notre préjudice financier au club de Rodez. La L.F.P. a des règlements que nous respectons mais si un club ment à la L.F.P., ce club doit assumer ses actes devant les juridictions pénales et civiles."

La réponse devrait être connue lundi dans la journée. A noter que du côté des Girondins de Bordeaux, la direction fera tout son possible pour faire rejouer le match. C'est en ce sens que le staff a parlé à ses joueurs ce samedi. Du côté de Rodez, le club a annoncé se plier à la décision de la LFP. La plupart des joueurs sont déjà partis en vacances.

Article original publié sur RMC Sport