Publicité

Ligue 1: Monaco, décevant, incapable de battre Le Havre

L'attaquant français de Monaco Wissam Ben Yedder (à droite) aux prises avec son compatriote du Havre Gautier Lloris, dimanche 4 février en championnat de France au Stade Louis II de Monaco. (Valery HACHE)
L'attaquant français de Monaco Wissam Ben Yedder (à droite) aux prises avec son compatriote du Havre Gautier Lloris, dimanche 4 février en championnat de France au Stade Louis II de Monaco. (Valery HACHE)

Monaco a, encore une fois, perdu des points à domicile après avoir été tenu en échec par Le Havre (1-1) dimanche au Stade Louis-II en début d'après-midi lors de la 20e journée de Ligue 1.

Après deux défaites consécutives au Stade Louis-II, contre Lyon (0-1) et Reims (1-3), les joueurs d'Adi Hütter n'ont encore une fois pas été capables de renverser la tendance actuelle, qui devient inquiétante pour l'équipe de la Principauté, désormais à 12 points du leader, le Paris Saint-Germain.

Sous les yeux du Prince Albert et du président milliardaire russe Dmitry Rybolovlev, présents côte-à-côte dans la loge princière pour rendre un ultime hommage à Jean Petit, ex-capitaine, entraîneur et dirigeant emblématique du club durant 40 ans disparu le 23 janvier dernier, Monaco a donc déçu.

Sans inspiration, les Monégasques ont été trop scolaires pour venir à bout d'un promu havrais solide et défensif. Avec 24 points, Luka Elsner et Le Havre poursuivent avec intelligence leur opération "maintien".

Malgré une formation très offensive, avec la première titularisation de la saison d'Eliesse Ben Seghir de retour d'une longue blessure à l'épaule, malgré une domination de tous les instants, Monaco n'a jamais réussi à contourner l'arrière-garde havraise en première période.

D'ailleurs les hommes de Hütter n'ont cadré qu'une seule frappe avant la pause, par l'intermédiaire de Maghnes Akliouche. Mais Arthur Desmas, le gardien normand, s'est alors parfaitement interposé (18e).

Le gardien havrais a encore été vigilant juste avant, puis, juste après la pause. D'abord, il a réalisé une bonne sortie dans les pied de Wissam Ben Yedder (44e), avant de repousser une reprise à bout portant de Thilo Kehrer sur un corner (52e).

Mais Monaco n'a jamais relâché la pression. Aleksandr Golovin a récupéré haut et vite, servi Akliouche qui a mis sur orbite Ben Yedder. L'avant-centre a été chirurgical pour ouvrir la marque et inscrire son 11e but en L1 cette saison (1-0, 63e).

Le plus dur était enfin réalisé pour les Monégasques ? Ils l'ont cru deux minutes. Jusqu'à ce que, sur un coup-franc excentré de Christopher Opéri, Youssouf Fofana ne trompe son gardien en ratant son dégagement (1-1, 65e).

Par la suite, Monaco, au rythme trop peu élevé, ne s'est jamais mis dans la position de l'emporter. Son déplacement, dimanche prochain, à Nice dans le derby, juste après son 8e de finale de Coupe de France jeudi soir à Rouen, sera décisif dans la course à la Ligue des champions.

cb/cpb/