Publicité

Laparoschisis : définition, symptômes, pronostic et séquelles de cette anomalie abdominale

Le laparoschisis est une malformation rare. Selon Orpha.net, le portail des maladies rares et des médicaments orphelins, le laparoschisis concerne une naissance sur 6 000. Si cette malformation peut être impressionnante à voir, elle se soigne aujourd’hui très bien. Le bébé est en effet pris en charge dès la naissance, ce qui permet de limiter les complications.

Le laparoschisis est une maladie congénitale qui apparaît in utero, avant la naissance. Il se caractérise par l’ouverture d’une partie de la paroi abdominale du bébé. Cette fente abdominale, qui fait généralement moins de 30 millimètres, laisse sortir les viscères abdominaux hors de l’abdomen. Ils flottent alors dans le liquide amniotique. Dans le cas du laparoschisis, il n’y a pas de membrane qui recouvre l’intestin, et celui-ci est gonflé et rouge. Si la taille de la fente abdominale est importante, d’autres organes peuvent sortir, comme l’estomac ou la vessie.

Comme le précise le Manuel MSD, une revue à destination des professionnels de santé, « un gastroschisis peut être suspecté avant la naissance devant des taux d’alpha-fœtoprotéine anormalement élevés sur les examens sanguins de routine ». Le diagnostic sera confirmé lors d’une échographie prénatale. Le laparoschisis est détecté après la douzième semaine de grossesse, car la paroi abdominale ne doit normalement se fermer qu’à ce moment-là.

Si les causes du laparoschisis ne sont aujourd’hui pas définies, plusieurs facteurs de risque ont été identifiés :

Lorsqu’un laparoschisis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite