Publicité

L1: Monaco dauphin provisoire du PSG, Lyon et Reims se neutralisent

Les joueurs de Monaco célèbrent un de leurs buts lors de la victoire contre Metz en Ligue 1 au stade Saint-Symphorien de Longeville-les-Metz,France, le 30 mars 2024 (Jean-Christophe VERHAEGEN)
Les joueurs de Monaco célèbrent un de leurs buts lors de la victoire contre Metz en Ligue 1 au stade Saint-Symphorien de Longeville-les-Metz,France, le 30 mars 2024 (Jean-Christophe VERHAEGEN)

Monaco s'est baladé à Metz (5-2) samedi après-midi lors de la 27e journée de Ligue 1 et monte provisoirement à la deuxième place du classement tandis que Lyon et Reims se sont neutralisés (1-1) au Groupama stadium dans la soirée.

L'ASM (49 points) est repassé devant Lille (quatrième, 46 points), vainqueur du derby du Nord contre Lens (2-1) la veille, et même devant Brest (troisième, 47 points), qui joue un autre derby, à Lorient dimanche (13h00).

En seize minutes, les Monégasques ont plié la rencontre à Saint-Symphorien, inscrivant trois buts par Takumi Minamino (4e), Maghnes Akliouche (10e) et Vanderson (16e, 3-0).

Ils ont profité du naufrage des Messins qui resteront avant-derniers de Ligue 1 (23 points) au terme de cette journée de championnat dimanche.

Contrarié d'être remplaçant au coup d'envoi, Folarin Balogun a profité d'une énorme bévue d'Alexandre Oukidja, le gardien messin, pour inscrire un premier but (77e), puis d'un corner d'Akliouche, pour le doublé (87e, 5-2).

Metz avait relevé la tête grâce à Pape Diallo (78e) et Ibou Sané (84e), tous deux entrés en jeu. En vain.

- Course à la deuxième place -

Monaco, avec un effectif au complet, s'est idéalement lancé dans le sprint final pour la deuxième place, qualificative pour la prochaine Ligue des champions, une lutte à laquelle se mêleront Brest, Lille voire Nice.

Plus tard dans la soirée, Lyon (10e), qui dispute mardi une demi-finale de coupe de France face à Valenciennes, n'a pas réussi à se défaire de Reims (9e) à domicile.

Les Rémois ont ouvert le score après un corner grâce au Kényan Joseph Okumu (55e).

Mais loin de s'économiser en vue de leur demie, les Lyonnais ont poussé et égalisé sur une tête d'Ernest Nuamah servi par Saïd Benrahma, tous deux rentrés en jeu en seconde période (65e, 1-1).

Lors d'un match enlevé, les deux équipes se sont finalement neutralisées mais préservent chacune leur rêve de coupe d'Europe.

La 27e journée de Ligue 1 se clôturera dimanche avec le classique OM-PSG (21h00).

lh/fby