“L’amour est dans le pré” : Karine Le Marchand avoue avoir “beaucoup de mal” avec les candidats “qui chipotent sur le physique”

Denis Guignebourg / Bestimage

Les fans n’ont plus que quelques jours à attendre. Le 21 août 2023, L’amour est dans le pré sera de retour sur M6. La saison 18 de l'émission devenue culte devrait une fois encore réserver de nombreuses surprises. Si les téléspectateurs ont pu découvrir les portraits des candidats courant janvier et février, le mystère concernant le déroulement de cette nouvelle saison reste entier. À l’issue de la saison dernière, de nombreux agriculteurs avaient fini par rencontrer l’amour, devant ou hors caméra. C’est d’ailleurs la promesse du programme télévisé, mais elle implique que les participants y mettent un peu du leur. Et pour Karine Le Marchand, les candidats doivent être prêts à faire des concessions pour s’ouvrir à l’amour.

Et pour cause ! Lors des premières saisons de l’émission, les critères des agriculteurs étaient bien arrêtés. L’animatrice raconte que lors de la première saison, tous les candidats souhaitaient rencontrer "des blondes catholiques". Une exigence qui a peu à peu été abandonnée mais qui, selon l'animatrice, en dit long sur la mentalité de certains participants. Depuis, "les candidats se fichent complètement de l’origine de la personne", poursuit-elle. "À force de regarder l’émission, je crois qu’ils ont aussi intégré le fait que si l’on est très difficile, on peut être déçu". Cela dit, certains candidats s’obstinent à rester fermes sur leurs standards de beauté, "alors qu’eux-mêmes, parfois, ne sont pas incroyables", regrette-t-elle. Elle souligne ainsi que certains (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite