Législatives 2024 : Gilles Pennelle, directeur du RN chargé du recrutement, a démissionné

Merci, bonsoir - Le leader du Rassemblement national en Bretagne semble payer le recrutement raté de candidats ouvertement racistes pour les législatives anticipées

« Le combat continue… Plus que jamais ! » C’est avec ces mots que Gilles Pennelle saluait dimanche soir le score du Rassemblement national en Bretagne, évoquant « des résultats historiques » dans sa région, traditionnellement hostile à l’extrême droite. Oui mais en Bretagne, le RN n’a obtenu aucun élu. La raison ? « Des alliances contre-nature », selon Gilles Pennelle. Impliqué depuis de longues années dans une mission de faire progresser le parti de Marine Le Pen en Bretagne, celui qui est conseiller régional et député au Parlement européen avait pris du galon au sein du parti, dont il était le directeur général depuis 2023.

« Il était prévu qu’il laisse la main »

Chargé du recrutement des nouvelles têtes du RN, Gilles Pennelle a démissionné lundi, révèle Le Monde. Le combat continuera donc, mais sans lui. Un constat d’échec ? Ou paye-t-il les conséquences des prises de parole ouvertement racistes de certains candidats entre les deux tours des législatives ? Ni l’un ni l’autre assure un membre du bureau exécutif du RN. « Il était prévu que Gilles Pennelle laisse la main », a déclaré Philippe Olivier, rappelant que le directeur général allait avoir besoin de temps pour se consacrer à son mandat de député européen. Mais le timing interro(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
EN DIRECT Résultats Législatives : « La seule voie possible, c'est la cohabitation », affirme Aurélien Pradié
Législatives 2024 : Biden compare le RN à Trump, Mélenchon fait parler de lui
Résultats législatives 2024 : Comment arriver au « magic number » à l’Assemblée grâce au simulateur de coalition ?