Kamala Harris est-elle la mieux placée pour remplacer Joe Biden s’il se désiste ?

Joe Biden et Kamala Harris au balcon de la Maison-Blanche, lors de la fête nationale du 4 juillet 2024.  - Credit:DPA / DPA/ABACA
Joe Biden et Kamala Harris au balcon de la Maison-Blanche, lors de la fête nationale du 4 juillet 2024. - Credit:DPA / DPA/ABACA

Comme le veut l'adage, elle est à « un battement de cœur » de la présidence. Plus précisément, le cœur d'un président de 81 ans qui semble marquer le pas. Depuis le débat désastreux de Joe Biden face à Donald Trump, il y a 15 jours, Kamala Harris se retrouve dans une position inconfortable : la vice-présidente est contrainte d'afficher un soutien absolu à son chef déclinant, tout en se plaçant dans une éventuelle guerre de succession fratricide si le président américain décidait de se désister – ce qu'il refuse catégoriquement pour l'instant, sauf si « Dieu tout-puissant » le lui suggère.

La situation, explosive, change d'heure en heure. Mardi, la rébellion semblait marquer le pas, avec des démocrates coincés entre le mur et l'épée : tenter de forcer la main à Joe Biden et plonger dans la crise ou tout miser sur un cheval octogénaire et risquer le naufrage. En privé, dans des réunions décrites comme des « funérailles » dans des fuites, c'est la panique. Mais, devant les caméras, seulement une dizaine d'élus, dont un premier sénateur, ont appelé Biden à se désister.

À LIRE AUSSI Sous pression pour jeter l'éponge, Joe Biden joue sa survieMercredi, l'ultra-influente Nancy Pelosi a redonné des espoirs aux frondeurs en refusant d'apporter clairement son soutien à la campagne de Biden. Souhaite-t-elle qu'il soit le candidat ? « Je veux qu'il fasse ce qu'il décide. »

.@SpeakerPelosi asked about Biden's candidacy:

"I want him to do whatever he decides to do. And [...] Lire la suite