La justice fait confisquer neuf châteaux du Bordelais, propriété d’un magnat chinois

bien mal acquis - Naijie Qu, un riche homme d’affaires chinois qui possédait une vingtaine de châteaux bordelais, vient d’être condamné ce mercredi pour blanchiment de détournement de fonds publics chinois et abus de biens sociaux

C’est une décision forte qu’a rendu ce mercredi le tribunal judiciaire de Paris. Il a ordonné la confiscation de neuf châteaux dans le vignoble bordelais acquis au début des années 2010 par un magnat chinois qui a été condamné pour blanchiment de détournement de fonds publics chinois et abus de biens sociaux. Le montant des créances et des biens confisqués s’élève à 35,5 millions d’euros.

Dans cette affaire de « bien mal acquis », Naijie Qu, 63 ans, patron du groupe Haichang qui a fait fortune dans le pétrole et les parcs d’attractions à Dailan dans le nord de la Chine, a été condamné à trois ans de prison avec sursis et à une amende d’un million d’euros. C’est plus que les 400.000 euros d’amende demandés lors de l’audience en février par le procureur Patrice Amar, qui avait aussi requis quatre ans de prison avec sursis.

« De complexes montages financiers »

Les châteaux étaient mis au nom de sa femme à Hong Kong, via de complexes montages financiers impliquant des prêts auprès de la succursale française de la plus grande banque chinoise, ICBC, une foule de sociétés aux noms anglais exubérants comme « Vast Fortune », « Golden Finder » « Major Billion » ou « Silver Empero(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Bordeaux: Le milliardaire chinois Jack Ma s'offre un vignoble dans l'Entre-deux-Mers
Vin: Le milliardaire Chinois Jack Ma rachète deux nouvelles propriétés bordelaises
Engouement d'acquéreurs chinois pour les châteaux bordelais