"Des journées moins évidentes" : Mathieu ("L'amour est dans le pré") se confie sur sa maladie de Cadasil

C'est dans la quinzième saison de L'amour est dans le pré que Mathieu s'est fait connaître du grand public. Aujourd'hui, l'ancien éleveur continue de se battre contre la maladie de Cadasil dont il est atteint. Sur son compte Instagram, le 24 octobre 2023, il a donné des nouvelles de sa santé.

En 2020, Mathieu faisait partie des candidats phares de la quinzième saison de L'amour est dans le pré. Si l'ancien éleveur de taureaux de Camargue avait trouvé son bonheur dans les bras d'Alexandre, il continue aujourd'hui seul son chemin contre la maladie de Cadasil, dont il est atteint. Il s'agit d'une maladie génétique rare et incurable qui entraîne de fortes migraines, des troubles psychiques et des AVC. Il avait seulement 43 ans lorsqu'il a appris qu'il était malade. En story de son compte Instagram, le 18 mai 2023, il avait révélé devoir suivre un lourd traitement. "Je vais vous montrer ce que je n'ai jamais montré. C'est toutes les pilules que j'achète aux États-Unis pour mon cerveau, pour la maladie. Si vous saviez le nombre de comprimés que je prends par jour. Au moins 20 à 30", avait-il ainsi déclaré. Mardi 24 octobre 2023, l'ancien époux d'Alexandre a une nouvelle fois pris la parole sur son réseau social pour donner des nouvelles de son état de santé. "Ce matin, c'est IRM cérébrale pour observer l'évolution de la maladie de Cadasil", a-t-il écrit en légende d'un selfie de lui.

"Ce sont des journées moins évidentes et pourtant, elles font partie de ma vie", a-t-il ajouté, conscient qu'il ne pourra pas être soigné de cette maladie. Malgré tout, Mathieu garde l'espoir de vivre le plus longtemps possible. Nul doute qu'il doit être motivé par son projet de devenir père via une gestation pour autrui (GPA), une pratique illégale en France mais autorisée dans d'autres pays (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - "L’amour est dans le pré" 2020 : Mathieu et Alexandre se confie sur la violence des menaces de mort qu'ils ont reçues