Publicité

JO de Paris : attention, les sites qui proposent de faux billets pullulent sur Internet

La première phase de vente des billets pour les Jeux olympiques de Paris 2024 a été un véritable succès, avec plus de 3,25 millions de billets vendus en seulement quelques semaines sur le site officiel des JO. Cependant, malgré cette réussite, des arnaques et le marché noir ont commencé à se développer sur Internet. Les gendarmes spécialisés dans la cybercriminalité ont détecté 44 sites frauduleux proposant la revente de billets, certains étant visiblement prêts plusieurs mois avant la mise en vente des billets officiels des JO, rapporte Le Parisien, le 11 mai 2023. Ces sites Internet de revente ressemblent souvent à des sites officiels, et certains sont très grossiers, avec des fautes d'orthographe.

Depuis le début du mois de mai, une vingtaine de sites frauduleux ont été repérés et 17 d'entre eux ont déjà été fermés à la demande du Comité olympique. Les enquêteurs craignent cependant que de plus en plus de sites frauduleux émergent à mesure que les Jeux olympiques se rapprochent et que les billets à l'unité soient mis en vente par le Comité olympique.

Ils mettent également en garde les consommateurs contre l'achat de billets sur des sites tiers, car certains proposent des packages à vendre sans aucune certitude que les billets proposés existent réellement. Il est donc essentiel de se tourner vers les canaux officiels pour l'achat de billets, afin d'éviter toute arnaque.

Le Comité olympique a également mis en place des mesures de sécurité renforcées pour empêcher la revente de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Railcoop, qui ambitionne un train quotidien Lyon-Bordeaux, a du mal à boucler son budget
TV : pourquoi les chaînes privées s’en prennent à France Télévisions
Faillites de banques, spectre d’un défaut des Etats-Unis… “la planète fonce-t-elle vers une nouvelle crise ?”
Stocks de gaz : l’Union européenne lance son premier appel d’offres pour des achats groupés
Carrefour : le groupe ouvre les négociations pour céder plusieurs magasins au Brésil