JO de Paris 2024 : Peut-on être écolo et aimer les Jeux ?

JO de Paris 2024 : Peut-on être écolo et aimer les Jeux ?

green washing ? - Les organisateurs avaient promis des Jeux de Paris deux fois moins polluants que ceux de Londres ou de Rio. Qu’en est-il réellement ?

A moins de cinquante jours de la cérémonie d’ouverture, beaucoup se demandent si l’amour pour les Jeux olympiques est compatible avec leurs valeurs écologiques. Pour satisfaire les âmes vertes, le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (COJOP) Paris 2024 avait annoncé que cette édition serait la première « à contribution positive pour le climat ». Si le sport est un formidable levier de sensibilisation et de mobilisation, quel est le réel impact de cet évènement mondial ?

Pour se faire une petite idée, il faut tout d’abord se pencher sur les émissions de CO2 émises par l’événement. Les principaux postes concernés étant le transport des spectateurs et des athlètes, ainsi que les constructions, principalement des enceintes sportives et du village olympique. Ces deux postes comptent chacun pour un tiers environ des émissions – le reste est composé de consommations d’électricité, des repas, des achats comme les goodies, du numérique ou de l’hébergement.

Construire le plus sobrement possible

Concernant le poste de la construction, Paris 2024 a fait un effort remarquable, en choisissant d’utiliser 95 % d’infrastructures existantes ou temporaires et de construire le plus sobrement possible les lieux emblématiques. Le COJOP s’est également attaqué au poste d(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
JO de Paris 2024 : A Teahupoo, la tour des juges est finalement prête pour l’épreuve de surf des Jeux
JO de Paris 2024 : « On a lâché l’affaire »… A Teahupo’o, la construction de la tour contestée a commencé
JO de Paris 2024: Les transports parisiens renforcés pour les Jeux paralympiques