JO de Paris 2024: Giannis Antetokounmpo et la Grèce seront là

La Grèce de la vedette NBA Giannis Antetokounmpo s'est qualifiée dimanche pour les Jeux olympiques de Paris grâce à sa victoire face à la Croatie (80-69) en finale du Tournoi de qualification olympique (TQO) du Pirée, près d'Athènes. Les Grecs, absents depuis 2008 du tournoi olympique, avaient écarté la Slovénie de Luka Doncic, autre star du Championnat nord-américain, en demi-finale samedi.

Dans un stade de la Paix et de l'Amitié du Pirée à guichets fermés, Grèce et Croatie se sont livré dimanche une immense bataille à l'issue longtemps indécise. Nerveuse et brouillonne à l'image d'un Giannis hésitant (4 points et seulement 40% de réussite dans le premier quart-temps), la Grèce s'est laissée bousculer par les Croates emmenés par Mario Hezonja (10 pts en dix minutes, 15 au total). Mais les Grecs ont pu compter sur l'adresse de Georgios Papagiannis (10 points à 100% de réussite) pour terminer le premier quart-temps à égalité (22-22).

Portée par 11.000 spectateurs, la Grèce a pris progressivement le dessus malgré une multitude de fautes (11 contre seulement 5 croates) et a viré en tête à la mi-temps (45-39). Une défense plus agressive avec un Nick Calathes inspiré et auteur d'un double-double (14 points et 11 passes décisives) ont permis à la Grèce de creuser l'écart dans le troisième quart-temps (66-53). Mais la précipitation et les imprécisions des joueurs de Vassilis Spanoulis ont maintenu les Croates dans le match, Hezonja répondant à Papagiannis à trois points pour maintenir l'écart à dix points.

Le bon finish de Giannis

Longtemps emprunté, Giannis Antetokounmpo a mieux terminé la rencontre (23 points, 8 rebonds, 3 passes décisives) et a pu enfin sourire après un dernier tir primé réussi. Le public grec a lui pu exulter en scandant le nom d'Antetokounmpo, en larmes sur le parquet. Champion de NBA et MVP des finales avec les Milwaukee Bucks en 2021, MVP des saisons régulières en 2019 et 2020, élu dans l'équipe-type de NBA de manière ininterrompue depuis 2019, le "Greek Freak" n'a jamais réussi à emmener sa sélection vers les sommets internationaux. À 29 ans, il disputera ses premiers Jeux Olympiques.

Article original publié sur RMC Sport