JO-2024: l'Ethiopien Barega vise un deuxième titre olympique au 10.000 m

L'Ethiopien Selemon Barega, champion olympique du 10.000 m à Tokyo, s'entraîne pour les JO de Paris le 1er juin 2024 à Addis Abeba (Amanuel Sileshi)
L'Ethiopien Selemon Barega, champion olympique du 10.000 m à Tokyo, s'entraîne pour les JO de Paris le 1er juin 2024 à Addis Abeba (Amanuel Sileshi)

Le coureur de fond éthiopien Selemon Barega a dit lundi espérer remporter un deuxième titre d'affilée sur 10.000 m aux Jeux olympiques de Paris, malgré la forte concurrence de ses rivaux éthiopiens et ougandais.

"Je vise la médaille d'or pour répéter mon succès des Jeux olympiques de Tokyo" en 2021, a déclaré à l'AFP le coureur de 24 ans lors d'un week-end d'entraînement à Addis Abeba.

"Je suis bien préparé physiquement et mentalement. Je fais l’impasse sur les autres compétitions pour rester concentré sur les JO," a-t-il expliqué. "C'est difficile de faire des pronostics maintenant, mais j'anticipe la forte concurrence de mes compatriotes éthiopiens et (des Ougandais) Joshua Cheptegei et Jacob Kiplimo".

Aux Jeux de Tokyo, il avait battu Cheptegei, détenteur du record du monde des 5.000 et 10.000 m, et Kiplimo, champion du monde du semi-marathon, pour passer la ligne d’arrivée en 27 min 43 sec 22/100.

En août 2023 à Budapest, ce fut au tour de Cheptegei d'être sacré champion du monde, devenant ainsi le quatrième homme à gagner trois titres mondiaux successifs sur 10.000 m, en devançant le Kényan Daniel Ebenyo, deuxième, un podium complété par Selemon Barega.

"Avant, les athlètes africains excellaient sur les courses de fond, mais maintenant les coureurs européens et américains font également de bonnes performances", a également souligné Barega.

"Je les ai récemment affrontés sur 5.000 m et sur d'autres compétitions”, a rappellé l'Ethiopien, médaillé de bronze sur 3.000 m aux Championnats du monde en salle à Glasgow derrière le champion du monde britannique du 1.500 m en plein air Josh Kerr et l’Américain Yared Nuguse, argenté.

"La préparation de nos athlètes pour les Jeux, aussi bien physique que mentale, est excellente", a assuré à l’AFP l’entraîneur de la sélection olympique éthiopienne, Hussein Shibo.

"On travaille sur plusieurs aspects techniques et stratégies, en plus de leur préparation", a-t-il ajouté sans autre forme de précision.

str-txw/gj/cmi/cyj/chc