J0 de Paris 2024 : Un accord a été trouvé pour éviter une grève des éboueurs parisiens

Mobilisation - « Une revalorisation du régime indemnitaire a été entérinée : 50 euros brut par mois à compter de juillet 2024 puis 30 euros brut par mois à compter de janvier 2025 », précise la Mairie

Happy end. La Mairie de Paris a annoncé mercredi « la levée du préavis de grève » de ses éboueurs, qui menaçait toute la période des Jeux olympiques (26 juillet – 11 août), après la conclusion d’un accord sur une « revalorisation du régime indemnitaire ». Le préavis de grève courait sur six journées de mai : les 14, 15, 16, 22, 23 et 24 – puis du 1er juillet au 8 septembre.

« Une revalorisation du régime indemnitaire a été entérinée : 50 euros brut par mois à compter de juillet 2024 puis 30 euros brut par mois à compter de janvier 2025 », précise la Mairie, qui ajoute qu’un « cycle de discussion sur des sujets plus spécifiques a par ailleurs été ouvert ».

« Esprit de responsabilité »

Le cadre des primes pour les agents mobilisés pendant les Jeux olympiques et paralympiques « reste de 600 euros à 1.900 euros en fonction du degré d’intensification de la charge de travail à l’occasion de la préparation, l’organisation et/ou la participation au déroulement » de l’événement.

La CGT FTDNEEA (filière traitement des déchets, nettoiement eau, égouts, assainissement), à l’initiative du préavis, réclamait une augmentation salariale de 400 euros par mois pour tous les personnels et une prime e(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
JO de Paris 2024 : Des préavis de grève en pagaille, déposés par la CGT
La grève des éboueurs à Paris a coûté 21 millions d’euros
JO de Paris, vacances scolaires… Le Sénat impose des limites au droit de grève