Publicité

Italie: ouverture d'une enquête de la Ligue sur les accusations d'insulte raciste visant Acerbi

Francesco Acerbi lors de la rencontre entre l'Inter et le Hellas Verone, à Milan le 6 janvier 2024. (GABRIEL BOUYS)
Francesco Acerbi lors de la rencontre entre l'Inter et le Hellas Verone, à Milan le 6 janvier 2024. (GABRIEL BOUYS)

La Ligue italienne de football a annoncé mardi avoir ouvert une enquête après les accusations d'insulte raciste visant le défenseur de l'Inter Milan, Francesco Acerbi.

"Après avoir pris connaissance du rapport arbitral, le juge sportif estime nécessaire que le procureur de la fédération enquête afin de déterminer ce qu'il s'est passé entre le joueur de Naples Juan Jesus et celui de l'Inter Milan Francesco Acerbi concernant les éventuelles expressions de discrimination raciale proférées par ce dernier", a indiqué la Ligue dans son communiqué portant sur la 29e journée du Championnat d'Italie.

Après le match entre l'Inter et Naples qui s'est soldé par un nul (1-1), Jesus a déclaré qu'Acerbi avait "dépassé les bornes", tout en assurant que les deux joueurs s'étaient expliqués.

Le Brésilien, auteur du but de l'égalisation, avait prévenu l'arbitre de la rencontre qu'Acerbi avait proféré une insulte raciste à son encontre alors que la 29e journée de Serie A était dédiée à la lutte contre le racisme, les joueurs portant sur le maillot l'inscription "Keep Racism Out" ("Laissez le racisme dehors").

Lundi, Acerbi a quitté l'équipe d'Italie, championne d'Europe 2021, rassemblée à Rome avant de s'envoler pour les Etats-Unis où elle disputera jeudi et dimanche deux matches amicaux contre le Venezuela et l'Equateur.

La Fédération italienne avait précisé qu'Acerbi avait expliqué qu'il "n'avait pas l'intention d'être diffamatoire, dénigrant ou raciste".

A son retour à Milan, Acerbi, 36 ans, avait assuré devant des journalistes qu'il n'avait "rien dit de raciste", ce qui a incité Jesus à réagir sur les réseaux sociaux.

"Les commentaires d'Acerbi que j'ai lus ne correspondent pas à la réalité et avec ce qu'il m'a dit comme cela a été corroboré par les images vidéo", a écrit le défenseur de Naples, ancien joueur de l'Inter. "C'est insupportable (...) il faut combattre le racisme ici et maintenant", a-t-il conclu.

Acerbi encourt une suspension de dix matches, ce qui mettrait fin à sa saison avec l'Inter et pourrait le priver de l'Euro-2024 (14 juin-14 juillet).

jr/mdm