Publicité

Italie: un match à huis clos pour l'Udinese après les injures racistes visant Mike Maignan

Le gardien de l'AC Milan Mike Maignan lors du match opposant l'Udinese à son équipe, comptant pour la 21e journée du Championnat d'Italie, le 20 janvier 2024 à Udine (Gabriele MENIS)
Le gardien de l'AC Milan Mike Maignan lors du match opposant l'Udinese à son équipe, comptant pour la 21e journée du Championnat d'Italie, le 20 janvier 2024 à Udine (Gabriele MENIS)

L'Udinese a été condamné à disputer un match à huis clos après les injures racistes proférées contre le gardien français de l'AC Milan Mike Maignan samedi, a annoncé mardi la commission de discipline de la Ligue italienne de football.

"Le juge sportif a décidé de sanctionner l'Udinese d'un match à huis clos au regard du rapport de l’arbitre, ainsi que du rapport des représentants du parquet fédéral, concernant les actes de discrimination raciale visant à plusieurs reprises, pendant le match, le joueur de l'AC Milan Mike Maignan, et qui ont conduit à deux annonces dans le stade, ainsi qu’à une première interruption d’environ une minute, puis une suspension de pendant environ cinq minutes", explique le communiqué de la Serie A.

Maignan, 28 ans, avait été la cible de cris de singe et d'injures racistes durant la première période du match de Championnat d'Italie opposant l'Udinese à l'AC Milan.

Le gardien de l'équipe de France avait dans un premier temps averti l'arbitre des injures que lui lançaient des spectateurs installés dans la tribune derrière son but.

Il avait ensuite quitté le terrain à la 34e minute, imité par ses coéquipiers. Le match avait été interrompu avant de reprendre après cinq minutes d'arrêt et de se solder par une victoire 3 à 2 de l'AC Milan.

Le lendemain, Maignan, qui avait déjà été victime auparavant à deux reprises de racisme depuis son arrivée en Italie en 2021, avait exhorté les instances à prendre leurs responsabilités.

"Aujourd'hui, c'est tout un système qui doit prendre ses responsabilités (...) Les instances et le procureur, avec tout ce qu'il se passe, si vous ne faites rien, VOUS SEREZ VOUS AUSSI COMPLICES", avait-t-il écrit sur ses réseaux sociaux.

Lundi, l'Udinese a annoncé qu'un des spectateurs ayant proféré des insultes racistes avait été identifié et interdit à vie de son stade.

jr/lve