Publicité

Italie: l'AC Milan se fait peur à Frosinone

Le Milanais Rafael Leão (g) et Francesco Gelli lors de Frosinone contre AC Milan 3 février 2024 (Filippo MONTEFORTE)
Le Milanais Rafael Leão (g) et Francesco Gelli lors de Frosinone contre AC Milan 3 février 2024 (Filippo MONTEFORTE)

L'AC Milan a tremblé et a été mené sur le terrain de Frosinone, avant d'être tiré d'affaire une nouvelle fois par Luka Jovic qui a offert à son équipe la victoire 3 à 2, samedi lors de la 23e journée du Championnat d'Italie.

Tout avait pourtant bien commencé pour le Milan, toujours troisième au classement: Olivier Giroud lui avait donné l'avantage dès la 17e minute avec son onzième but de la saison en championnat, son cinquième de la tête.

Mais Frosinone a rapidement répliqué sur penalty, sifflé pour une main de Rafael Leao dans la surface et transformé par Matias Soulé (24e).

Le club du Latium a pris l'avantage grâce à Luca Mazzitelli qui a glissé le ballon entre les jambes de Mike Maignan (65e).

Les joueurs de Stefano Pioli, dominés physiquement jusque là, ont été piqués au vif par ce second but et ont égalisé par Matteo Gabbia (72e).

Le salut est venu de Jovic, à peine entré en jeu, qui a donné l'avantage à son équipe en profitant d'un mauvais dégagement de Frosinone (81e) pour le plus grand soulagement de Zlatan Ibrahimovic, présent en tribunes en sa qualité de conseiller depuis mi-décembre du propriétaire de l'AC Milan.

Cantonné au rôle de remplaçant, Jovic a inscrit son cinquième but lors des sept derniers matches où il est entré en jeu.

- 8e match de suite sans défaite -

"Mon but, c'est d'aider l'équipe", a insisté l'attaquant serbe.

L'AC Milan qui restait sur un nul à domicile face à Bologne (2-2) a enchaîné un 8e match consécutif sans défaite, mais reste 3e à cinq points du leader, l'Inter Milan, qui a disputé deux matches de moins.

"Ce que je retiens de ce match, c'est notre volonté de réagir et de gagner: on savait que cela allait être un match compliqué, mais on a fait ce qu'il fallait faire pour gagner", a relevé Pioli.

L'entraîneur italien, pris en grippe par une partie des ultras milanais depuis l'élimination de la Ligue des champions dès la phase de poules, est revenu sur les rumeurs annonçant son départ en fin de saison et son remplacement par Antonio Conte.

"Moi, l'équipe et le club, on est concentrés sur le présent et c'est le présent qui déterminera le futur. L'AC Milan, comme tous les clubs, fera le bilan en fin de saison, mais la saison est encore longue, il y a encore matière à faire une belle saison", a-t-il souligné.

Frosinone est de son côté 14e avec 23 points.

L'affiche de la 23e journée oppose dimanche à San Siro l'Inter Milan, leader, à la Juventus Turin, son dauphin à un point, pour la 251e édition du "derby d'Italie" qui oppose les deux clubs les plus titrés du football italien.

jr/cpb/