Israël-Hamas: des familles d’otages à Paris pour faire entendre leur voix

Une dizaine de familles d'otages franco-israéliens détenus par l'organisation palestinienne Hamas sont arrivées à Paris lundi soir pour se « faire entendre » et obtenir la libération de leurs proches détenus dans la bande de Gaza.

L’attente est insoutenable pour les proches des personnes enlevées par le Hamas lors de l’attaque menée en Israël le 7 octobre dernier. Pour tenter d'accélérer la libération de leurs proches, plusieurs familles franco-israéliennes ont fait le déplacement jusqu’à Paris.

« Nous voulons que la communauté internationale fasse pression pour que le Hamas libère tous les otages » réclame Adva Adar, dont la grand-mère a été kidnappée.

Objectif de sa venue à Paris : se « faire entendre ». Il s’agit de « montrer qu'il y a des vraies personnes derrière, (...) qu'on a besoin de leur aide », explique la jeune femme, émue.

« On veut parler aux autorités, à tous les Européens pour qu'ils soient du bon côté », renchérit Daniel Toledano, dont le frère, Elya, 27 ans, a été  enlevé lors d'un festival de musique. Daniel ne sait pas si ce dernier est encore en vie mais il estime que le gouvernement israélien « doit faire plus » pour libérer les otages.

Pour Yshaï Dan, 81 ans, «  le gouvernement français est très attentif », contrairement aux pouvoir israelien qui a balayé d’un revers de la main toute éventualité d’un cessez-le-feu dans la bande Gaza, malgré l'inquiétude des familles d’otages face à l’escalade de la violence.

LIRE AUSSI >>  Une otage israélienne libérée par le Hamas raconte « l’enfer » qu’elle a vécu

Les autorités françaises, elles, « veulent nous écouter et nous promettent d'aider mais je ne sais...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi