Interdiction de l'abaya: une commission américaine déplore une mesure d'"intimidation" contre les musulmans

Interdiction de l'abaya: une commission américaine déplore une mesure d'"intimidation" contre les musulmans

Une commission américaine a fustigé vendredi la décision du gouvernement d'interdire le port de l'abaya dans les écoles françaises, parlant d'une mesure d'"intimidation" visant les musulmans de France.

"Dans un effort malavisé pour promouvoir la valeur française de laïcité, le gouvernement empiète sur la liberté religieuse", écrit Abraham Cooper, qui préside la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale (USCIRF), un organisme gouvernemental consultatif mandaté par le Congrès américain.

"La France continue d'utiliser une interprétation spécifique de la laïcité pour cibler et intimider les groupes religieux, en particulier les musulmans", poursuit-il dans un communiqué, en jugeant "condamnable de restreindre la pratique pacifique des croyances religieuses des individus pour promouvoir la laïcité".

Nouvelle polémique

Après la burqa, le burkini et le hijab, la France a renoué cette rentrée scolaire avec les polémiques sur l'islam, cette fois-ci autour de l'abaya, une longue robe couvrante, bannie à l'école au nom de la laïcité. L'interdiction a été confirmée par la plus haute juridiction française.

"La communauté internationale doit continuer à s'élever contre les lois qui menacent la liberté religieuse de tous en France, ainsi que dans d'autres pays d'Europe", a renchéri Nury Turkel de la Commission, qui fait des recommandations au gouvernement américain mais a un rôle strictement consultatif.

Le ministre de l'Éducation Gabriel Attal a annoncé cette interdiction peu avant la rentrée scolaire début septembre en France, provoquant une nouvelle polémique dans un pays extrêmement attaché à une loi plus que centenaire sur la séparation de la religion et de l'État.

Article original publié sur BFMTV.com