“Une honte” : Gabriel Attal dénonce la réponse du rectorat aux parents du lycéen qui s’est suicidé à Poissy

Le 5 septembre 2023, au lendemain de la rentrée des classes, Nicolas a mis fin à ses jours. L’adolescent de 15 ans a été découvert par sa mère, pendu dans sa chambre, à Poissy dans les Yvelines. Un drame qui touche la France entière, à une époque où le harcèlement scolaire doit devenir une priorité pour les services publics. D’ailleurs, les parents du jeune homme avaient déjà averti le lycée professionnel Adrienne-Bolland, dans lequel leur fils était scolarisé, évoquant notamment deux harceleurs parmi les camarades de Nicolas. Ils dénonçaient l’inaction de l’établissement, et menaçaient de déposer plainte “si une catastrophe devait arriver à [leur] fils”. En mai 2023, deux semaines plus tard, le rectorat de Versailles leur avait adressé une lettre en guise de réponse, que nos confrères de BFMTV ont pu consulter. Celle-ci évoquait un “harcèlement supposé” et appelait les parents de Nicolas à “adopter désormais une attitude constructive et respectueuse envers les membres de la communauté éducative”, citant par ailleurs la peine encourue pour dénonciation calomnieuse. Un courrier qui a provoqué une importante polémique.

Samedi 16 septembre 2023, au lendemain des obsèques de Nicolas auxquelles il a assisté, Gabriel Attal a donné une conférence de presse depuis le parvis du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. Une prise de parole retransmise en direct sur BFMTV, lors de laquelle le jeune ministre a commenté cette réponse controversée du rectorat. “Ce courrier est une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite