Hauts-de-Seine : Trois personnes mises en examen pour une escroquerie à 4 millions d’euros

DOL ET TÔLE - Les trois mis en cause, âgés de 28 à 35 ans sont soupçonnés d’être à l’origine d’une arnaque aux sites de vente qui promettait du mobilier et de la décoration à petits prix

Des milliers de commandes, qui n’ont jamais été honorées. Trois personnes âgées de 28 à 35 ans ont été mises en examen et écrouées mercredi pour blanchiment et escroquerie en bande organisée, a indiqué lundi le parquet de Nanterre dans un communiqué.

Accusés d’être à l’origine de sites de vente en ligne frauduleux sur lesquels plus de 20.000 commandes ont été passées, les suspects auraient accumulé « plus de 4 millions d’euros de ventes non honorées », détaille le communiqué. Ils ont été interpellés le 3 juin « à l’issue d’un dispositif de surveillance », précise-t-on de même source.

Plus de 3.600 plaintes

Leurs agissements ont été détectés grâce à des plaintes de particuliers victimes d’un de ces sites frauduleux déposées dès mars 2022 sur la plateforme Thésée, créée à cette date pour aider les victimes ou témoins d’escroquerie sur Internet.

« Les paiements des acheteurs transitaient sur une plateforme étrangère et ces derniers ne recevaient jamais les produits commandés », précise encore le parquet. Pour l’un de ces portails, la plateforme a recensé plus de 3.200 plaintes et signalements et a agrégé près de 400 plaintes supplémentaires provenant d’autres services.

Rue de la Faisanderie ?

L’en(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Roubaix : Le maire risque l’inéligibilité pour escroquerie en bande organisée
Cybersécurité : Un réseau de fraude informatique ayant fait 4.000 victimes démantelé
Gironde : Trois hommes poursuivis pour une escroquerie à la TVA sur des voitures de luxe, évaluée à 2,5 millions d’euros