Guerre Israël-Hamas: le Hamas annonce 16 morts dans un raid israélien sur une école abritant des déplacés

bombardement - Cinquante personnes auraient aussi été blessées dans le camp de Nousseirat et transférées vers l'hôpital

Le ministère de la Santé du gouvernement du Hamas qui dirige la bande de Gaza a annoncé samedi que 16 personnes avaient été tuées lors d'une frappe israélienne sur une école abritant des déplacés à Nousseirat, dans le centre du territoire palestinien.

Le ministère, qui a dénoncé un « massacre odieux » dans le camp de Nousseirat, a précisé que 50 personnes avaient également été blessées et transférées vers l'hôpital des martyrs d'Al-Aqsa.

L'armée israélienne a indiqué que son aviation avait visé « plusieurs terroristes » « dans le secteur de l'école Al-Jaouni de l'UNRWA ».

« Cet endroit servait de cachette et d'infrastructure opérationnelle à partir de laquelle des attaques étaient menées contre des soldats », a-t-elle affirmé dans un communiqué, ajoutant que de « nombreuses mesures ont été prises pour réduire le risque de blesser les civils ».

Sollicitée par l'AFP, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a indiqué ne pas disposer de toutes les informations dans l'immédiat mais précisé que plus de la moitié de ses infrastructures avaient été touchées depuis le début de la guerre.

« Au moins 500 personnes abritées dans ces infrastructures ont en conséquence été tuées, dont de nombreuses femmes et de nombreux enfants », a indiqué un porte-parole à l'AFP.

7.000 déplacés se trouvaient dans l'école

(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Israël : Des proches d’otages condamnent des propos de Netanyahou
Guerre Israël – Hamas : L’armée israélienne annonce la mort d’un otage retenu à Gaza
Gad Elmaleh explique pourquoi il n’a toujours pas la nationalité française et ne pourra donc pas voter
Russie : Victimes, enquête, opération antiterroriste… Le point sur les attaques meurtrières au Daghestan
Guerre Israël-Hamas : Vers la fin des combats « intenses » à Rafah ? Ils sont « sur le point de se terminer » dit Netanyahu