Un grand patron français condamné à 300.000 euros d'amende pour fraude fiscale à cause d'un yacht

Grosse amende pour l'homme d'affaires lyonnais Jean-Claude Lavorel. Ce dernier a été condamné mardi 13 septembre à Paris à douze mois d'emprisonnement avec sursis et à une amende de 300.000 euros pour fraude fiscale aggravée et dissimulation de salariés. La peine, proposée par le Parquet national financier (PNF) lors d'une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), sorte de plaider-coupable à la française, a été homologuée par un juge du siège. Jean-Claude Lavorel, 75 ans, a fait fortune en cédant sa société d'assistance respiratoire à domicile LVL Médical en 2012. Il a depuis investi le secteur de l'hôtellerie et s'est retrouvé à la tête d'établissements luxueux en Auvergne-Rhône-Alpes et en Ile-de-France.

L'affaire pour laquelle il comparaissait mardi débute en septembre 2013, par une plainte en présomption de fraude fiscale déposée par la direction régionale des finances publiques Auvergne-Rhône-Alpes. Cette plainte cible l'entité Hanois Bay, domiciliée sur l'île anglo-normande de Guernesey avec un compte bancaire à Jersey, qui est propriétaire d'un yacht, le Funky Town. L'enquête pénale permet alors de remonter au bénéficiaire de Hanois Bay : Jean-Claude Lavorel. Cette société était-elle un écran pour lui permettre d'acheter un yacht à 3,5 millions d'euros et d'en faire un usage exclusif, en le sortant de son patrimoine personnel, s'interrogent notamment les enquêteurs.

Les investigations ont montré que ce bateau avait véritablement une activité commerciale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite