Grèves : les abonnés Navigo du RER et Transilien vont aussi être dédommagés

Les usagers, détenteurs d'un abonnement Navigo, des lignes RER et Transilien exploitées par la SNCF auront droit à des dédommagements entre 10 et 91,30 euros en raison des grèves qui ont touché le réseau dans le cadre de la contestation de la réforme des retraites, a annoncé jeudi 25 mai Ile-de-France Mobilités (IDFM). "Plus de 2 millions d'usagers abonnés devraient être éligibles à un remboursement", indique dans un communiqué l'autorité régionale des transports, précisant qu'une plateforme de dépôt des demandes de remboursement sera mise en place "en juillet 2023". "Vingt-neuf branches de lignes de train ont vu, sur au moins une journée, un service inférieur à 33%" de l'offre théorique, explique IDFM. "Certaines ont eu plus de 20 jours de service inférieur à 33%."

Chaque journée en dessous du service minimum donne droit à une indemnité de 2,80 euros par jour pour un forfait Navigo mensuel ou annuel. Un dédommagement minimum de 10 euros est prévu pour les abonnés ayant emprunté des lignes opérées par la SNCF ayant été touchées par les grèves un, deux ou trois jours, comme par exemple la branche Massy du RER C ou la ligne L. Au-delà, le remboursement est de 2,80 euros par jour, en y ajoutant 10 euros "pour compenser la pénibilité subie par les voyageurs", selon IDFM.

Le dédommagement est ainsi compris entre 21,20 euros (ligne N Paris-Nantes par exemple) et 91,30 euros (ligne R Paris - Montereau via Héricy). Les forfaits éligibles au remboursement sont le Navigo mois (y compris (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF : comment fonctionneront les futures consignes à bagages ?
Foot : un club italien dans le viseur du propriétaire du PSG
TotalEnergies : échauffourées entre manifestants et policiers juste avant son assemblée générale
Désinformation : Twitter envisage de sortir du code de l'UE
“La Bourse et l’euro risquent un krach, gare à une envolée des taux d’intérêt”