Une girafe naît sans taches dans un zoo aux États-Unis, un événement rarissime

ANIMAUX - Encore bébé, mais déjà une star. Un girafon monochrome, c’est-à-dire sans aucune des taches caractéristiques de son espèce, est né le 31 juillet 2023 au Brights Zoo, dans le Tennessee, aux États-Unis. « Une girafe sans taches est très rare », a déclaré David Bright, le directeur du lieu, à l’AFP. Il précise que le dernier documenté remonte en effet à 1972, à Tokyo.

Et maintenant que les photos de cette girafe exceptionnelle ont fait le tour des médias, et que beaucoup se sont attachés à son histoire, le parc animalier a décidé de faire participer le public au choix du prénom. Sur le compte Facebook du zoo, les internautes peuvent donc voter entre Kipekee, qui signifie « unique » en swahili ; Firyali qui veut dire « extraordinaire » ; Shakiri pour « elle est la plus belle » ou encore Jamella, « d’une grande beauté ».

Attirer l’attention pour mieux protéger les girafes

Avec toute cette médiatisation, le zoo espère surtout que la naissance permettra d’attirer l’attention sur les menaces qui pèsent sur l’espèce. Car si l’animal « s’épanouit grâce aux soins de sa mère attentionnée et du personnel spécialisé du zoo », naître sans taches aurait pu se révéler extrêmement dangereux dans la nature, tant elles ont une réelle utilité.

Les taches permettent en effet aux girafes de se camoufler dans la végétation, mais également de réguler leur température corporelle puisque chacune d’entre elles est entourée d’un système de vaisseaux sanguins qui fonctionne comme une fenêtre thermique, explique la Fondation pour la préservation de la girafe. Une manière, donc, de réguler leur température corporelle.

Surtout, cet animal majestueux est aujourd’hui particulièrement menacé. « Les populations sauvages plongent en silence vers l’extinction, avec 40 % de la population de girafes sauvages perdus en trois décennies », a alerté Tony Bright dans un communiqué paru le 22 août. En Afrique, leur nombre est passé de 155 000 en 1985, à 97 000 en 2015.

À voir également sur Le HuffPost :

Le chien Cheems Balltze, mascotte incontournable de la culture web, est mort

Ce chat adopté par des capybaras est devenu la vedette du zoo national de Malaisie