Giorgio Armani a 90 ans : le style, c’est l’homme

Giorgio Armani, l'homme qui aimait le bleu.  - Credit:G.A.
Giorgio Armani, l'homme qui aimait le bleu. - Credit:G.A.

C'est un jeune homme de 90 ans. Et il porte beau. Aujourd'hui comme hier. Mais n'allez pas confondre Giorgio Armani avec Dorian Gray – il ne se complaît ni dans le souvenir de sa propre jeunesse, ni dans l'immuabilité d'une image, ni a fortiori dans une vie d'esthète obsédé par l'art pour l'art. L'homme est un travailleur au long cours, qui n'a jamais cessé, depuis qu'il a fondé sa maison en 1975. Il y a quelques mois, les réseaux sociaux se sont affolés alors que le maestro avait été surpris en train de rectifier lui-même les vitrines de l'un de ses magasins milanais. Il y a quelques semaines, il présentait coup sur coup trois collections : à Milan, ses deux opus masculins pour l'été 2025, et à Paris, sa proposition de couture. Trois moments comme le précipité de son style, trois collections parmi ses meilleures, fortes de ses codes esthétiques jouant des paradoxes : une fluidité nette, une sophistication nonchalante, une palette infinie de bleus, de gris, de grèges devenant les plus éclatantes des couleurs chuchotées.

L'esthétique de la soustraction

 - Credit: ©  DR
- Credit: © DR

Giorgio Armani saluant lors de son défilé Couture à Paris en juin 2024. © DRIl en faut du métier et des collections, pour arriver à l'essence d'un propos, passer de la mode au style. Il y a quelques années, il déclarait à l'auteur de ces lignes : « Ma mère m'a donné un merveilleux conseil. Elle avait l'habitude de dire que si vous voulez créer de la beauté, il faut faire ce qui est nécessaire, pas plus. C'est [...] Lire la suite