Publicité

La France se pose en leader de la lutte contre la pollution plastique

Vaisselle réutilisable dans la restauration rapide, fin du sur-emballage plastique des fruits et des légumes, bannissement des pailles et des coton-tiges en plastique, recyclage, la France compte à son actif de nombreuses mesures anti-plastique. Et elle entend bien se poser en exemple lors de la deuxième session de négociations du traité mondial onusien de lutte contre la pollution plastique qui se tiendra du 29 mai au 2 juin à Paris, au siège de l’Unesco.

“Nous avons des solutions, des exemples à montrer qui fonctionnent pour réduire les plastiques à usage unique. Nous avons de grandes ambitions mais aussi des moyens que nous avons commencé à déployer et que nous sommes en train d'illustrer d'ailleurs au niveau européen, puisque le cadre européen s'inspire, dans ses projets de textes en cours de négociation, de ce que nous avons fait en France”, fait-on valoir dans l’entourage du cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de l’Écologie Bérangère Couillard.

Quant au ministre de la Transition écologique Christophe Béchu, il espère bien parvenir à un accord juridiquement contraignant sur la réduction de la production et la consommation mondiale de plastique. C’est d’ailleurs l’objectif officiel de l’ONU avec ce traité. Mais cette position ne fait pas l’unanimité et la partie est loin d’être gagnée.

Un millier de participants venus de 175 pays du monde vont affluer à Paris pour poursuivre les négociations qui ont débuté en fin d’année dernière en Uruguay. Parmi eux, les producteurs de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gouvernement mène des "discussions étroites" sur la dette avec Standard and Poor's
Etats-Unis : accord trouvé pour relever le plafond de la dette
Influenceur, un métier en quête de légitimité
Loto : il gagne trois millions d'euros et… achète des billets pour le match de son équipe de foot préférée
L'agence Scope abaisse la perspective de la France