France-Portugal: ballon dans le visage, sortie prématurée… la sale soirée de Mbappé

Une (nouvelle) soirée délicate pour Kylian Mbappé dans cet Euro 2024. Victime d’une fracture du nez lors de la première journée de la phase de groupes, le 17 juin face à l’Autriche (1-0), le capitaine des Bleus a encore connu des difficultés ce vendredi durant le quart de finale France-Portugal remporté par les Bleus aux tirs au but.

Aux alentours de la 55e minute de jeu, l’attaquant du Real Madrid a reçu un ballon au niveau du visage. Il n’a pas directement été touché au nez, mais le choc l’a visiblement fait souffrir. Après avoir enlevé son masque, il est resté allongé de longs instants au sol, en se touchant le nez à plusieurs reprises.

Mbappé a finalement pu reprendre sa place, tout en se mettant régulièrement les mains sur le visage, preuve d’une gêne apparente. Plus globalement, il est apparu quelque peu emprunté durant le reste de la rencontre… jusqu’à céder sa place à la mi-temps de la prolongation.

Deschamps: "Je le voyais en difficulté"

Au moment de changer de côté, à 15 minutes de la séance de tirs au but, Mbappé a échangé quelques secondes avec Didier Deschamps. "Il est fatigué, évidemment. Musculairement, ce n’est pas facile avec tout ce qu’il a eu", a expliqué le sélectionneur des Bleus au micro de BeIN Sports après la rencontre. "Je le voyais en difficulté pendant la première période de la prolongation. Ça ne servait à rien. Kylian a toujours été honnête avec moi et le groupe, c'était normal de mettre du sang neuf."

A la suite de cette séquence, l’ancien Parisien a tendu son brassard du capitaine et a pris la direction du banc. Durant la fin de la prolongation, alors que N’Golo Kanté a hérité du capitanat, il est apparu le visage très fermé, se touchant encore le nez à plusieurs reprises.

En 105 minutes, Mbappé a 51 ballons, pour un total de 5 tirs (dont 2 cadrés et 2 contrés). Surtout, il n’a jamais réussi à allumer cette petite mèche pour permettre aux Bleus de faire sauter le verrou portugais.

Article original publié sur RMC Sport