France-Espagne: la presse catalane s'enflamme après une déclaration de Rabiot sur Yamal

La demi-finale est lancée. La réponse d'Adrien Rabiot sur Lamine Yamal lors de sa conférence de presse lundi en veille de France-Espagne a fait le tour des médias espagnols, qui y voient une mise en garde à peine masquée vis-à-vis du jeune ailier du FC Barcelone.

Interrogé sur la pression que pouvait ressentir le jeune Lamine Yamal avant de jouer une demi-finale de Coupe d'Europe à 16 ans, le milieu de terrain de la Juventus s'est pourtant montré très élogieux: "On a vu que c'était un joueur qui savait très bien gérer la pression. Il a beaucoup de qualités. Il est capable de jouer avec ses qualités en club comme en tournoi majeur."

>>> Les dernières infos avant France-Espagne

"Il faudra qu'il fasse beaucoup plus que jusqu'à présent"

Et Rabiot de poursuivre: "Après c'est toujours compliqué de gérer une demi-finale dans un tournoi comme ça, mais ce sera à nous de lui mettre la pression surtout, de ne pas le laisser dans le confort et lui montrer que pour jouer une finale d'Euro, il faudra en faire bien plus que ce qu'il a fait jusqu'à présent." C'est cette dernière phrase qui a enflammé la presse espagnole, surtout côté catalan, et qui y voit une provocation envers le joueur du Barça.

Mundo Deportivo titre par exemple: "L'avertissement de Rabiot à Lamine Yamal avant Espagne-France", quand Sport relève simplement la phrase du milieu tricolore et choisit de mettre cet article en tête. La presse madrilène elle préfère relever la phrase de Rabiot concernant l'état de forme de Griezmann.

Déjà buteur lors d'un France-Espagne en demi-finale d'un Euro

Il y a un peu plus d'un an, Lamine Yamal affrontait déjà la France en demi-finale d'un Euro, mais avec les U17 espagnols. Celui qui n'avait pas encore disputé la moindre minute avec l'effectif professionnel du FC Barcelone, avait d'ailleurs marqué un sublime but pour lancer la rencontre. Un an plus tard, âgé de 16 ans, il s'apprête à se mesurer à l'équipe de France A, avec les grands de la Roja.

Battant tous les records de précocité au cours de cet Euro 2024, il deviendra aussi le plus jeune joueur à évoluer lors d'une demi-finale d'un championnat d'Europe s'il joue face à la France mardi. Il est un des titulaires indiscutables de Luis de la Fuente depuis le début du tournoi et figure même au classement des joueurs espagnols créant le plus d'occasions lors d'un même Euro, derrière Xavi en 2012 et Cesc Fabregas en 2008.

Article original publié sur RMC Sport