Foot: Mbappé et le Real, de nombreux rendez-vous manqués avant un mariage inéluctable

Les attaquants vedettes du Real Madrid Karim Benzema et du PSG Kylian Mbappé, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, le 15 février 2022 au Parc des Princes (FRANCK FIFE)
Les attaquants vedettes du Real Madrid Karim Benzema et du PSG Kylian Mbappé, en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, le 15 février 2022 au Parc des Princes (FRANCK FIFE)

Kylian Mbappé et le Real Madrid semblent promis l'un à l'autre depuis des années, mais le Français a longtemps repoussé les avances de son club de coeur en privilégiant Monaco puis le PSG avant de logiquement finir par rallier le grand club espagnol, où il s'est officiellement engagé lundi pour cinq ans.

. Un rêve d'enfant

Depuis l'âge de 10 ans, "son idée, c'est de dire: +Je vais jouer au Real Madrid+", avait raconté Alain Mboma, un intime de la famille, dans un documentaire de la chaîne L'Equipe diffusé en 2017.

En 2012, Mbappé, alors âgé de 14 ans, a emmené toute sa famille visiter les installations du club merengue, invité par Zinédine Zidane qui faisait alors partie de la direction du club.

"Il a failli signer au Real Madrid, ça ne s'est pas fait", avait reconnu ensuite Zidane. Le début d'une longue frustration pour la "Maison blanche".

. 2017: un Monégasque à Madrid?

Quelques semaines après avoir marqué les esprits en Ligue des champions avec deux buts contre Manchester City, Kylian Mbappé est interrogé en marge d'un match amical fin mars entre la France et l'Espagne:

"Voulez-vous jouer au Real Madrid ?

- Aujourd'hui, je suis à Monaco. Le Real Madrid, on verra plus tard", répond le jeune attaquant, 18 ans à l'époque, avec calme et amusement malgré la nuée de micros et de caméras qui l'attendait pour sa première zone mixte au Stade de France.

Le prodige a néanmoins soupesé dès l'été suivant une signature au Real Madrid, alors que les plus grands clubs rivalisaient d'offres mirobolantes pour l'arracher à Monaco. Mais Kylian Mbappé décide de privilégier sa ville de naissance et un autre de ses clubs de coeur, le Paris SG. Le prêt comprend une option d'achat à 180 millions d'euros, l'équivalent de l'offre du Real.

"Il est vrai que j'ai discuté avec les dirigeants du Real, mais maintenant c'est du passé. Le PSG c'est l'équipe de ma ville. C'est comme si un gamin de Madrid avait le choix entre jouer pour le Real et porter les couleurs d'une autre équipe", expliquera plus tard le joueur au quotidien sportif espagnol Marca, proche du Real Madrid.

. 2019: Mbappé brouille les pistes

En mars 2019, As, autre quotidien pro-Real, titre: "Toutes les pistes mènent à Kylian Mbappé". Et Zidane confirme qu'il est "amoureux de Mbappé depuis longtemps".

L'intéressé est conscient de son pouvoir de séduction et lâche à la fin du printemps, après avoir reçu le trophée de meilleur joueur du championnat de France: "C'est un moment important pour moi. Un tournant dans ma carrière, le moment d'avoir plus de responsabilités. Peut-être au PSG, peut-être ailleurs."

Mais les discussions engagées avec la direction du PSG aboutissent finalement à une prolongation - avec à la clé une substantielle augmentation de salaire...

. 2021: le PSG fait mine d'ouvrir la porte

Le Real fait une nouvelle offre évaluée de 160 à 200 millions d'euros et le directeur sportif du PSG, Leonardo, entretient le flou. Si Kylian Mbappé "a envie de partir, on ne va pas le retenir", mais il "a toujours promis qu'il ne partirait jamais libre", déclare le Brésilien.

"Est-ce que Kylian a envie de partir? Ça me semble clair, non?", ajoute Leo, dont les relations avec la superstar française sont fraîches. Toujours est-il que le club décide de refuser l'offre du Real Madrid, avec l'assentiment de son attaquant.

. 2022, un camouflet retentissant

Après le naufrage du PSG en 8e de finale de Ligue des champions contre le Real Madrid (1-0 à l'aller, 1-3 au retour en Espagne), alors que Mbappé avait fait le job en inscrivant deux buts sur les deux matches, le départ semble inéluctable. Le Bondynois est en effet libre de s'engager où il le veut à partir de juin - une situation analogue à celle de 2024.

Mais à la surprise générale, Kylian Mbappé annonce qu'il prolonge de deux ans à Paris, qui lui a fait un pont d'or.

Sa mère, Fayza Lamari, avait pourtant prévenu plusieurs semaines avant, en résumant le dilemme du joueur: "Les deux offres se valent... D'un côté on a notre image (Madrid) et de l'autre le financier... Pas beaucoup d'écart car les deux clubs se valent."

A Madrid, la déception est énorme, tant chez les dirigeants que chez les supporters.

"Il a toujours déclaré que son rêve était de jouer au Real Madrid et environ 15 jours avant (d'annoncer sa décision), la situation avait changé à cause de la pression politique et économique" qu'il a subie,  déplore le président madrilène Florentino Perez.

Une référence à l'implication d'Emmanuel Macron dans le dossier. Le président français a appelé plusieurs fois Kylian Mbappé pour le convaincre de rester dans l'Hexagone.

. 2023-24, le Real enfin patient

Le lapin posé par Mbappé en 2022 a failli échauder définitivement le Real Madrid et le club a d'ailleurs adopté une posture de retrait. Devant le bras de fer qui oppose la vedette au PSG à l'été 2023, les Merengue se tiennent en embuscade mais ne sont pas prêts à débourser trop d'argent. Ils visent plutôt le départ libre un an plus tard. La patience finit par payer et le 3 juin 2024, le Real conclut cette histoire d'amour réciproque mais longtemps contrariée.

bap/kn/hpa