Les figures politiques qui ont mordu la poussière au second tour

Olivier Véran, Stanislas Guerini et Marie-Caroline Le Pen font partie des candidats recalés. - Credit:informatique373 / Sipa
Olivier Véran, Stanislas Guerini et Marie-Caroline Le Pen font partie des candidats recalés. - Credit:informatique373 / Sipa

Le « front républicain » aura donc réussi à faire barrage à la vague d'extrême droite qui semblait devoir déferler sur l'Assemblée au soir du premier tour. Si de nombreuses personnalités ont validé leur siège, d'autres figures de la classe politique n'ont pas réussi à gagner un ticket d'entrée à l'hémicycle. Camp présidentiel, La France insoumise, Rassemblement national… Le jeu des chaises musicales n'a épargné aucun parti, ce dimanche 7 juillet.

Les ministres

Le ministre de la Transformation et de la Fonction publique, Stanislas Guerini, a été battu dans sa circonscription, tout comme la ministre chargée de l'Enfance, Sarah El Haïry, défaite dans la 5e circonscription de Loire-Atlantique. Olivier Véran, ex-ministre de la Santé et porte-parole du gouvernement, qui était candidat à sa réélection, n'a pas remporté la première circonscription de l'Isère face au jeune candidat du NFP, Hugo Prevost, âgé de 24 ans.

Les figures de gauche

Dans les rangs de La France insoumise, la députée sortante Rachel Kéké n'a pas été réélue face au LR Vincent Jeanbrun, dans la 7e circonscription du Val-de-Marne. Après avoir accédé au second tour, Philippe Poutou a, lui aussi, été battu par le candidat RN dans l'Aude. Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français, avait été battu dès le premier tour.

À LIRE AUSSI Le RN, très loin de la majorité absolue, essuie un revers

Les figures de droite

Élu depuis 2013, Meyer Habib (apparenté LR) perd le siège de la 8e circonscr [...] Lire la suite