Festival de Cannes : #MeToo s’invite à la conférence du jury

PRESIDENTE - La réalisatrice de « Barbie » et son jury ont pris la parole pour défendre la cause des femmes et aussi parler de cinéma

Il fallait s’y attendre. Le mouvement #MeToo s’est évidemment invité à la conférence de presse du jury cannois, présidé par Greta Gerwig, réalisatrice de Barbie. « Je vois des changements positifs et j’estime important qu’on puisse continuer à parler de ces sujets », a déclaré la présidente devant un nombreux parterre de journalistes.

La France est-elle en retard dans sa prise de conscience sur les violences faites aux femmes ? « Il est difficile de parler de temporalité, parce que ça bouge tout le temps. Il ne s’agit pas d’une destination mais d’une évolution, insiste Greta Gerwig. Mais je vois des changements comme la présence des « coordinateurs d’intimité » qui n’existaient pas au moment où j’ai commencé ma carrière. Aujourd’hui, on considère que tout le monde doit se sentir sécurité aussi bien pour les scènes de sexe que pour celles d’action. »

Très applaudi par la salle, Omar Sy, membre du jury, a lui aussi accepté de s’exprimer sur le sujet. « La parole se libère et il est vrai que cela se voit plus dans le milieu du cinéma, dit-il, mais cela s’étend à toutes les couches de la société. On n’est pas en retard. »

Parlons de cinéma

Les projections motivent aussi beaucoup les jurés qui ont tenu à rappeler qu’ils étaient là pour voir des films, une perspec(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Roman Polanski se prend les pieds dans le tapis de « The Palace »
« La Planète des singes » : « Des blockbusters intelligents », selon Wes Ball
Benjamin Voisin tire juste avec « L’esprit Coubertin »
Dans « Border Line », le spectateur fait face à la police aux frontières
Départ de Laurent Lafitte : Comment la Comédie-Française gère-t-elle ses « vedettes » ?