Publicité

Festival de Cannes : coup de talon !

Pour pouvoir monter les vingt-quatre marches du Palais des festivals, il faut respecter un code vestimentaire très strict, en vigueur depuis 1946. Smoking pour les hommes, robe longue pour les femmes mais aucune mention au port obligatoire de talons hauts. Et pourtant, depuis 2018 et le coup d’éclat mémorable de Kirsten Stewart, les chaussures ne sont plus seulement une question de style.

En effet, l'actrice américaine avait retiré ses escarpins Louboutin devant les photographes, en acte de rébellion. Mais c’est Julia Roberts qui avait inauguré cette tendance « déchaussée » sur le tapis rouge en 2016.

Les talons sont liés depuis leurs origines aux célébrités

Dès la Grèce antique, la chaussure surélevée était portée par les acteurs de théâtre. Les plus importants étant juchés en altitude pour se faire remarquer. Dans les années 30, Salvatore Ferragamo se fait une réputation non pas sur la hauteur mais sur l’ornement. Pour Gloria Swanson il imagine des talons en liège couverts de perles tahitiennes, la légendaire sandale Rainbow créée en 1938 est destinée à l'actrice Judy Garland.

Pour cette 76e édition du Festival, la top modèle Carla Bruni habillée par la maison Celine et chaussée de talons Aquazzura a fait une démonstration de style toute en jambes vendredi 19 mai, pour la présentation du film « The Zone of Interest ». De son côté, Iris Mittenaere, Miss France & Miss Universe 2016, portait deux jours plus tôt une mule à talon aiguille à lanière qui venait s'entourer ...


Lire la suite sur ParisMatch