Face à la tempête Ciaran, Gérald Darmanin déconseille aux Français de sortir « dans la nuit de mercredi à jeudi »

Le ministre de l’Intérieur a également annoncé le déploiement de 3 200 sapeurs-pompiers dans les six départements les plus affectés par la tempête.

Face à la tempête Ciaran, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin encourage les Français « à ne pas sortir dans la nuit de mercredi à jeudi » 2 novembre.
BFMTV Face à la tempête Ciaran, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin encourage les Français « à ne pas sortir dans la nuit de mercredi à jeudi » 2 novembre.

POLITIQUE - Message de prévention. Alors que la tempête Ciaran s’apprête à balayer le nord-ouest de la France, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a encouragé, ce mardi 31 octobre au soir, les Français des zones concernées « à ne pas sortir dans la nuit de mercredi à jeudi », et d’être prudent sur l’ensemble du territoire.

Face à la tempête Ciaran, la façade atlantique se protège des risques liés aux vents et aux vagues

S’exprimant depuis la cellule de crise de la place Beauvau, le ministre insiste aussi sur le fait que les Français habitant en bord de mer ou près de plan d’eau doivent s’en éloigner et il appelle à « faire attention aux personnes fragiles ».

Une vigilance rouge « dans les heures à venir »

Il a également annoncé le déploiement de 3 200 sapeurs-pompiers dans six départements, les plus affectés par la tempête. Il s’agit du Finistère, du Morbihan, des Côtes-d’Armor, de la Manche, de la Loire-Atlantique et de l’Ille-et-Vilaine. Les agents du feu seront « prêts à intervenir en cas de graves difficultés », a-t-il précisé.

Météo-France a placé ce mardi trois départements bretons en vigilance orange en prévision de la « très forte tempête automnale » Ciaran qui va frapper les côtes Atlantique et de la Manche à partir de mercredi soir avec des rafales pouvant atteindre 170 km/h.

Gérald Darmanin a précisé que la « modélisation » prévoyait une tempête du même niveau que celle de 1999 « avec des vents allant » au moins aussi vite « voire plus vite », des vagues « jusqu’à 10 mètres » de haut, et des dangers de « submersion ».

A la question de savoir quand la vigilance rouge serait déclenchée, il a répondu : « Dans les heures qui vont venir ». « On attend évidemment les dernières modélisations de Météo France », a ajouté le ministre.

VIDÉO - Paris 2024 : Darmanin annonce des "moyens décuplés" pour la sécurité

À voir également sur Le HuffPost :

  

Tempête Ciaran : la circulation des TER en Bretagne et quatre autres régions suspendue, annonce la SNCF

Le phénomène El Niño est devenu un événement « humain » et non plus naturel selon cette étude